Recruteur et candidats

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les Invités du Blog

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 19 mai 2014

Découvrez une Consultante RH passionnée par son métier et son entreprise

Chers lecteurs,

Dans le cadre de la rubrique « Les invités du Blog », je vous invite à découvrir Chloé TOUATI, une Consultante RH, passionnée par son métier, son entreprise et le développement RH.

Chloé, peux-tu présenter ton parcours en quelques lignes ? Pourquoi avoir choisi une carrière dans le développement RH ?
Mon objectif une fois le bac obtenu a été de pouvoir intégrer une formation me permettant d’accéder rapidement à la formule de l’alternance qui m’attirait beaucoup. J’ai donc intégré une école de commerce avec pour projet initial de pouvoir me spécialiser à l’issue dans les Ressources Humaines. L’alternance m’a permis de sortir diplômée d’un Master en Ressources Humaines en ayant déjà 3 ans d’expérience en Ressources Humaines. J’ai eu l’opportunité de découvrir plusieurs volets des Ressources Humaines dans des structures différentes : gestion de la formation, recrutement, projets SIRH…C’est avant tout cette diversité que j’ai pu apprécier dans la fonction RH et la perspective de pouvoir toujours continuer à apprendre sur de nouveaux sujets. J’ai ensuite intégré Cubiks il y a 4 ans, en démarrant par un job de Consultante dans l’équipe dédiée à la formation de nos clients, puis j’ai rejoint l’équipe dédiée aux activités de Conseil au sein de Cubiks.

Parle-nous de ton job ?
Chez Cubiks, j’ai découvert des outils et méthodes qui m’ont permis d’affiner considérablement mon approche de l’évaluation des compétences mais également d’intervenir dans des projets de développement passionnants … Plus concrètement j’interviens pour le compte de nos clients qui souhaitent mettre en œuvre une démarche d’évaluation ou de développement de ses collaborateurs ou futurs collaborateurs. Dans ce cadre je conçois et mène régulièrement des Assessment et des Development Centers dans des contextes différents : recrutement externe, promotion interne, développement des populations managériales, identification des talents. Pour un public non initié il faut savoir que les Assessment et Development Centres sont aujourd’hui les méthodes les plus fiables pour évaluer la personnalité, les capacités cognitives, les motivations, les comportements professionnels et le potentiel d’évolution des individus. Cette méthode combine différents types d’exercices et plusieurs observateurs pour permettre une plus grande objectivité. Pour certains clients qui souhaitent fonctionner de façon autonome nous sommes également amenés à créer sur-mesure des exercices et nous les formons à les utiliser. J’ai également une partie de mon job dédiée au développement commercial et à la gestion de la relation avec certains clients de Cubiks.

photo.png
Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton job ?
J’apprécie particulièrement d’intervenir sur des projets de développement dans la durée, avec la possibilité d’intervenir dès la phase de diagnostic puis dans un accompagnement sur la durée du collaborateur qui permet des échanges riches, des prises de conscience de certains modes de fonctionnement, et une vision sur les bénéfices mutuels de ces projets pour les collaborateurs mais également pour nos clients…J’apprécie également la relation client et le développement commercial qui offrent une vision des différentes pratiques RH des entreprises, des différents niveaux de maturité également. Enfin l’animation de formation, qui était mon activité principale lorsque j’ai intégré Cubiks et que je continue ponctuellement est toujours une réelle source de satisfaction : chaque groupe est différent !

Le moins ?
Peut-être une certaine frustration vis-à-vis de projets plus courts, on n’a malheureusement pas toujours de visibilité sur la « suite » et le devenir des personnes que l’on rencontre.

Qu’est-ce qui pourrait convaincre une personne de venir travailler chez CUBIKS ?
La possibilité de travailler toujours sur des projets enrichissants et innovants, le niveau d’autonomie qui est laissé à chaque consultant pour enrichir son poste, les nombreuses interactions avec des interlocuteurs différents dans des entreprises de tous secteurs qui permet d’élargir sa connaissances des pratiques et enjeux RH en France mais également à l’international…mais également la flexibilité dans le mode de travail qui est particulièrement appréciable puisque le télé-travail n’est pas un mythe ici et permet parfois de trouver un équilibre important avec les contraintes personnelles de chacun.

Peux-tu nous en dire plus sur l’outil phare de CUBIKS, le PAPI ?
Le PAPI™ Cubiks (Personality and Preference Inventory) est un outil majeur d’évaluation de la personnalité professionnelle, utilisé par des professionnels RH et des managers, pour mesurer les perceptions et les préférences professionnelles des individus à tous types de postes. C’est un questionnaire de personnalité reconnu et utilisé par des milliers d’utilisateurs à travers le monde. En Avril 2014, Cubiks a d’ailleurs lancé le PAPI 3 : une version optimisée et mise à jour du PAPI, après plusieurs années de recherche et développement.

PAPI-3-black-strapline.jpg
Les outils d’évaluations ont souvent « mauvaise presse » auprès des candidats alors que les entreprises en sont très friandes, sur cette dichotomie, ton regard de spécialiste nous intéresse…
Tout d’abord il faut rester vigilant à ne pas mettre tous les outils « dans le même sac » ! Il en existe de très fiables mais il y a également de tout sur le marché et il est parfois difficile de s’y retrouver. La Charte des Editeurs permet d’ailleurs aujourd’hui d’y voir un peu plus clair concernant les questionnaires de personnalité. Il est évident que les employeurs recueillent beaucoup d’informations lorsqu’ils demandent aux candidats de répondre aux questionnaires, sinon ils ne seraient pas aussi populaires. Pour cette raison, les candidats pensent souvent que l’intérêt est à sens unique. C’est une perception erronée. Un bon questionnaire de personnalité, suivi d’un entretien ou d’un échange de restitution bien mené doit vous fournir beaucoup des informations utiles pour connaître vos atouts et axes de progrès. Au-delà de l’outil c’est également l’utilisation qui en est faite qui est très importante et c’est pour cette raison que chez Cubiks nous attachons une réelle importance à la formation des utilisateurs de nos outils.

Un projet à venir, une actu particulière, quelques derniers mots pour la postérité…
Au-delà du PAPI 3 qui est le sujet qui mobilise tous les consultants de Cubiks et que je suis ravie de pouvoir désormais utiliser au cours des missions que je réalise il y a toujours une multitude de sujets sur le feu et peu de place à l’ennui ce qui est important pour moi ! A titre personnel je suis également attachée à pouvoir faire concilier à mon échelle mon activité et ma volonté de préserver l’environnement … C’est pourquoi je propose régulièrement à mes collègues de nouvelles pistes de réflexion pour rester sensibles à cette question !

Merci à Chloé, d’avoir partagé avec nous son métier, de nous avoir fait découvrir son entreprise et de lever un peu le voile sur les arcanes des Cabinets de Conseil en RH.

vendredi 24 janvier 2014

Nous sommes tous des chasseurs de têtes !

Chers lecteurs,

Je vous propose de découvrir bountr.com, un nouveau venu dans l’univers du recrutement. Lancé en ce début d’année 2014, cette place de marché a pour objectif de mettre en relation les entreprises qui recrutent et les internautes qui deviennent pour l’occasion des chasseurs de têtes ! Mais laissons Antoine HALLOUIN, fondateur de bountr.com, nous présenter son concept et ses caractéristiques.

Bonjour, Antoine, peux-tu te présenter en quelques lignes…
Bonjour Laurent, je suis ingénieur en informatique et je travaillais en tant que consultant en freelance jusqu’à ce que je m’investisse à fond dans ce projet depuis 2 ans.


Bountr.com, c’est quoi ? Ça marche comment ? Ça sert à quoi ?
Bountr.com est une place de marché du recrutement. Les recruteurs déposent gratuitement des offres et proposent une récompense pour quiconque trouvera le profil idéal. De l’autre côté, les internautes vont proposer les CV de leurs proches, dans le but de gagner cette récompense en cas de recrutement. Plus ils seront actifs et plus la récompense sera importante !


bountr_com_noir_fond_blanc.png

Elle vient d’où cette idée de Bountr.com ?
Mon frère est responsable RH dans une grande entreprise industrielle. Il a eu l’idée initiale de s’appuyer sur les particuliers pour qu’ils envoient les CV de leurs proches et développent un réseau de chasseurs de têtes en échange de récompense. C’était une très bonne idée, mais j’avais peur d’être submergé par le nombre de CV et de ne pas pouvoir répondre efficacement à mes clients. J’ai complété et développé l’idée : pourquoi ne pas faire faire le classement des CV également par les internautes ? On a poussé le concept jusqu’au bout et tout est collaboratif : la modération, le classement, le parrainage… C’est du “crowdsourcing”.


Quel est mon intérêt en tant que Recruteur à utiliser Bountr.com ?
Nous facturons uniquement en cas de recrutement et comme l’entreprise définit le montant de la récompense… Elle ne risque absolument rien, même si elle nous confie toutes ses offres d’emploi !
L’entreprise peut consulter les CV sans limite, contacter les candidats etc. De plus les chasseurs de têtes effectuent un classement des CV. Avec le temps, les internautes vont s’inscrire en nombre sur le site. Cela permettra d’avoir un réseau très important de chasseurs de têtes.
De plus, Bountr.com propose un système très souple. Le problème avec les jobboard, c’est que le tarif est imposé. En tant que recruteur, si je sais que je vais avoir beaucoup de candidatures pour un poste, je n’ai pas forcément envie de dépenser 500 ou 700 euros pour publier une annonce qui va m’apporter des centaines de CV dont je ne saurais que faire. Peut-être que 100 ou 200 euros suffiraient avec des dizaines de CV...
Au contraire, si le candidat est introuvable, le recruteur devra multiplier les dépenses en publiant son offre sur une multitude de jobboard... Mais il n’aura aucune garantie de résultat. Alors qu’avec Bountr, si l’entreprise ne recrute pas… Nous ne la facturons pas, quel que soit le montant de la récompense !




Bountr.com un concurrent sérieux pour les jobboards et les cabinets ?
Bountr.com se place comme un acteur complémentaire des cabinets de recrutement. En effet, nous permettons aux cabinets de recrutement d’identifier beaucoup plus rapidement des CV adaptés aux offres déposées, qu’au travers des canaux classiques de recherche de candidatures (CVthèque, annonces sur des jobboards,...). Sur les jobboards, les candidats déposent leur CV parce qu’ils recherchent du travail. Mais il y a des milliers d’employés très compétents qui ne cherchent pas de travail et donc absents des jobboards classiques. Bountr.com permet d’accéder à ces personnes, et les entreprises peuvent ainsi les débaucher !
C’est un outil très efficace pour les cabinets de recrutement. Quand on leur donne un mandat, ces derniers vont chercher sur les réseaux sociaux, identifier les entreprises où pourrait se trouver le candidat idéal, il faut connaître l’organigramme de l’entreprise, passer le barrage de la secrétaire, s’adresser à la bonne personne… Ça prend beaucoup de temps et ça coûte cher. Avec Bountr.com les internautes vont ajouter les CV de leurs proches et les proposer directement aux offres… Il n’y a plus besoin de passer par toutes ces étapes chronophages. Les recruteurs et / ou cabinets bénéficieront du réseau direct de ces très nombreux chasseurs de têtes…
De plus, nous ne faisons pas passer d’entretien téléphonique ou physique, nous laissons cette tâche aux cabinets de recrutement dont cela doit rester le coeur de métier.


Des conseils à donner au futurs Chasseurs de têtes pour participer au mieux et s’enrichir comme Balthazar PICSOU ?
Tout dépend du temps que l’on peut y consacrer.
Il y a 3 primes :
- Si on a peu de temps, on peut se contenter d’ajouter les CV de ses proches (en favorisant les candidats recherchés) et de répondre aux entreprises. C’est relativement rapide.
- Si on a plus de temps, on peut tout simplement proposer les CV anonymes parmi toute la base de données du site et les classer pour chaque offre. L’intérêt, c’est que l’on peut répondre à autant d’offres que l’on souhaite, on n’est pas limité par la taille de son carnet d’adresses et par le nombre de CV.
- Mais le plus intéressant sur le long terme, c’est le parrainage. On peut parrainer d’autres chasseurs de têtes, c’est facile et rapide, mais on peut également parrainer des entreprises ! Et comme le parrainage est définitif, une fois qu’on a fait venir une entreprise... On pourra toucher une commission sur tous les recrutements qui passeront par le site ! Ça vaut vraiment le coup.


Avais-tu des modèles à l'esprit, lorsque tu as développé bountr.com ?
Oui, bien entendu. Comment ne pas être en admiration devant les géants du net ? Ebay et Amazon ont fourni les outils à des millions d’internautes pour devenir des vendeurs en ligne. Airbnb propose à tout propriétaire de devenir chambre d’hôte. Uber propose aux conducteurs de devenir chauffeur… Quant à Bountr.com propose à tous de devenir des chasseurs de têtes ! À notre niveau bien entendu, modestement, mais avec ambition...


Que veut dire Bountr ?
C’est la contraction de l’expression anglophone “Bounty Hunter”, qui signifie “chasseur de primes”.


Que peut-on te souhaiter en ce début d’année 2014 ?
De faire connaître le site auprès des recruteurs pour leur faire découvrir un outil efficace !


Un grand merci à Antoine pour cette idée qui va certainement apporter du service aux entreprises et des Euros à tous ! Retrouvez Antoine sur le petit oiseau @an_h et souhaitons-lui de réussir dans cette création d’entreprise !

lundi 26 août 2013

Découvrez qareerup... Un service qui réinvente le CV

Chers lecteurs,

Je vous propose de découvrir un nouvel outil gratuit en mode 2.0 pour les candidats : qareerup ainsi que l’interview d’un de ses fondateurs Julien MULLER.

Julien, peux-tu présenter en quelques lignes l’équipe de qareerup ?
Nous sommes une start-up composée de trois personnes : Maxime CHAMPION 30ans et Charlie CONTAL 23 ans et moi-même 31 ans. Pour faire simple, nous sommes tous trois issus d’une formation informatique, et travaillons dans le domaine de l’informatique financière.

qareerup, c’est quoi ? En quoi le concept de qareerup est-il innovant ?
C’est avant tout un service gratuit, lancé sur le web le 25/07/2013, avec une portée sociale, qui a pour but d’aider les gens dans leur vie professionnelle. Le site propose aux utilisateurs de créer un nouveau type de CV basé exclusivement sur les compétences de chacun. Ce CV sera composé d’une série de badges, chacun reflétant un niveau dans un domaine de compétences (anglais, Word, logique…). Ce CV sera visible sur une page publique, propre à chaque utilisateur, et où ne figurera aucune information personnelle. Ce CV anonyme sera donc basé exclusivement sur ses compétences et évitera tout type de discrimination. Aucun site d’emploi ne propose ce genre de services pour le moment.

Comment l’idée de qareerup vous est-elle venue ?
Deux situations que nous avons pu rencontrer nous ont interpellé :
Pour la première, nous avons reçu en entretien d’embauche des personnes avec des CV exceptionnels qui étaient complètement faux… Et pour la seconde, nous connaissions des personnes très compétentes mais qui n’arrivaient pas à trouver un emploi, du fait de leur âge ou de leur origine…
De là, nous nous sommes dit que le CV actuel ne suffisait plus, et que l’essentiel au final était de savoir si une personne « savait faire le job » ou pas. Après quelques séances de brainstorming l’idée nous est tout naturellement apparue !

qareerup.png
qareerup, c’est en plus du CV, le remplace, le complète ?
Cela peut être un plus à notre CV « classique » en y ajoutant simplement nos badges, en lieu et place d’une section compétences où l’on s’autoévalue souvent généreusement. Mais il peut aussi le remplacer complètement. Car il peut présenter à lui seul toute l’étendue des connaissances du candidat, qui a aussi la possibilité de se décrire et de décrire ses objectifs !

Si vous deviez convaincre les lecteurs de venir s'inscrire sur qareerup en quelques mots ?
Nous sommes gratuits, l’inscription est facile, notre concept est novateur et ludique. S’inscrire sur qareerup ne peut qu’être que bénéfique… La vraie question serait, pourquoi ne pas essayer ?

Qu’est ce que qareerup ne fait pas ?
Euh… Les crêpes Suzette… En réalité qareerup fait tout pour vous :) Inscrivez-vous et vous verrez !

Quelle est votre actu du moment ?
Le site vient d’être lancé en production, et déjà de nouvelles catégories de questions disponibles. La version mobile de notre site sera disponible début Septembre !

Merci à Julien pour cette présentation, qui donne bien envie d’aller tester ce nouveau service, et pourquoi pas de pousser plus loin la découverte de cette start-up sur leur page facebook et de les suivre sur leur twitter.

jeudi 28 février 2013

Marketing, Communication et Ressources Humaines

Chers lecteurs,

Je vous propose l’interview de Clémence BERTRAND-JAUME, une jeune femme en mode 2.0, qui associe Marketing, Communication et les Ressources Humaines avec talent !

Quel est ton parcours, tes études…?
Mon bac en poche, je n’avais pas une idée toute tracée de mon avenir professionnel, j’ai donc choisi une filière suffisamment ouverte afin de conserver un maximum d’opportunités pour mon parcours. Je suis alors passée par une Ecole de commerce (IPag Paris) dans laquelle j’ai suivi le cursus Master 2 Commerce International. Impatiente de mettre la main à la patte, j’ai fait mon sac à dos et suis partie pour un an à Toronto pour vivre ma première vraie expérience professionnelle en tant que coordinatrice publicité et promotion chez Sony Pictures. Cette césure m’a donné l’occasion de prendre du recul et d’affiner mes intentions. De retour à Paris, j’ai complété ma formation par un MBA en marketing et communication avant d’intégrer TBWA\Paris en tant que chef de publicité. Désireuse de me frotter à des contextes et métiers différents, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le Groupe Ferrein en 2009 d’abord en tant que chef de projet RH avant de prendre mes fonctions actuelles courant 2010.

Parle-nous de ton job, de ton entreprise, de tes responsabilités ?
Je suis aujourd’hui responsable marketing et communication pour le Groupe Ferrein (Paris et Lille) spécialisé dans le conseil en Ressources Humaines, qui accompagne les entreprises au travers de différentes entités :
•Ferrein&Associés est spécialisé en recrutement de profils Top et Middle Management par approche directe et annonce ainsi qu’en outsourcing de process de groupe ;
•Adelphis ACM accompagne les entreprises dans leur démarche de mobilité interne/externe et conduit des bilans de compétences, des outplacements et des coachings ;
•Iter-actio, dédié à la formation propose l’ingénierie et l’animation de formations, conférences et comités de directions.

En plus d’être en charge de l'ensemble du plan marketing stratégique et opérationnel ainsi que de la communication (print : plaquettes, presse, corporate /web : référencement, site internet, intranet, blog, newsletter, community management, réseaux sociaux / event : Salons, conférences, séminaires), j’interviens également depuis 2 ans un tant que consultante RH 2.0 dans la cadre de missions d'audit, de conseil, de formation, de pilotage et de mise en œuvre de plans d'actions :
•Marketing stratégique RH (positionnement, stratégie, déploiement et pilotage).
•Web pour les RH (marque employeur, sites carrière et pages talents, réseaux sociaux d'entreprises).
•Animation de formations en e-réputation et personal branding (diagnostic de visibilité, blogs, réseaux sociaux…) et réseaux sociaux (LinkedIn, Viadéo, Facebook, Twitter).
•Conférences réseaux sociaux professionnels et personal branding.

Les MédiaSociaux une vraie passion pour toi… Dévorante cette passion ?
Avant d’être une passion, c’est avant tout un reflexe, issue de cette fameuse « GenY », j’ai cette tendance à rechercher l’instantanéité et l’échange, et en cela, les réseaux sociaux sont des outils merveilleux ! Mais ma fascination pour ces médias est venue se renforcer quand j’ai pris conscience de l’impact qu’ils pouvaient avoir dans un cadre professionnel (identification de talents, animation communauté, intelligence collaborative, transfert de compétences…) j’ai alors eu réellement envie d’approfondir le sujet et de porter la bonne parole !!!
Passionnée, je ne me considère néanmoins pas comme addict, même si mon ami le smartphone et sa copine la tablette sont allumés 24/24, mes responsabilités professionnelles et mon nouveau statut de maman, m’oblige à être connectée à temps partiel et m’empêche d’être dévorée !

De quelles façons es-tu tombée dans la « marmite du 2.0 » ?
En fait j’ai glissé dedans sans m’en rendre compte en 2006 lorsque j’ai créé mon compte Facebook. Fonctionnalités et ergonomie tout de suite adoptées, je l’ai d’abord utilisé comme un intranet à vocation personnelle dans mon environnement professionnel (oups !). Nous organisions nos déjeuners, soirées, relayions des recherches d’appartements ou bons plans vacances entre collègues. Le réseau s’agrandissant de façon exponentielle, j’y ai très rapidement retrouvé mes camarades d’école, de la maternelle au lycée et suivi leurs périples aux quatre coins du monde. La vie active s’approchant à grand pas, je me suis questionnée sur ma réputation en ligne et ai investi les médias sociaux et autres outils 2.0 avec un positionnement professionnel.

Tu es l’auteur d’un livre « Les réseaux sociaux et les entreprises », tu peux nous en dire plus…
Dans le cadre de mes fonctions, j’ai fais la connaissance d’Anne Maître (Directrice Editorial, Editions Démos) et c’est lors d’une de nos rencontres que nous évoquons mon expérience professionnelle et les perspectives qu’offrent les réseaux sociaux pour les entreprises (Communication, Gestion des compétences, Innovation…). Elle me propose ensuite très rapidement d’écrire un ouvrage sur le sujet, qui souligne la continuité de ces outils et pratiques, avec les réseaux sociaux physiques qui ont toujours existé. Il ne s’agissait pas pour moi de dresser un panorama des solutions, de construire un guide pratique ou une typologie des perspectives, mais bien d’être un révélateur de la cohérence de ces démarches pour décisionnaires et opérationnels de l’entreprise.
Les réseaux sociaux en ligne poursuivent les mêmes ambitions d’interaction et de réalisation en utilisant la puissance des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Les entreprises pour répondre aux exigences de réactivité et de transparence qui en découlent, doivent selon moi, comprendre ces nouvelles formes de coopération et adapter l’organisation, le management et la gouvernance pour favoriser l’innovation, la gestion des connaissances et l’efficacité des collaborateurs.

les-reseaux-sociaux-et-l-entreprise.jpg

On parle beaucoup de RH 2.0, tu peux nous en donner ta définition ?
La gestion des ressources humaines est une fonction vitale en entreprise et si l’on considère le 2.0 comme une évolution du web et de ses usages grâces à des interfaces simplifiées qui permettent de mettre l’utilisateur au centre du process, alors on entrevoit les perspectives que peuvent offrir les RH2.0. Du partage des données et savoir-faire, à la création de communautés, et de l’identification des talents à l’intégration de nouveaux collaborateurs, les outils du web 2.0 s’ils ne se substituent pas aux pratiques existantes, ils permettent aux Ressources Humaines de valoriser et de redynamiser leur travail. Les fonctionnalités optimisent alors l’ensemble des processus RH : recrutement, formation, intégration, mobilité, management ou encore veille et dialogue social.

Réseaux sociaux et RH, aujourd’hui que peut-on réellement dire sur cette association ?
Même s’il y a de plus en plus de convertis, je suis toujours surprise des réticences que l’on peut rencontrer de la part de certains professionnels. Une méconnaissance des outils et fonctionnalités ainsi qu’une politique d’entreprise rarement affichée, sont souvent à l’origine de ces appréhensions. En effet, l’impact peu maitrisé incite souvent à un immobilisme qui me semble, malheureusement, encore plus destructeur (dixit Eric Delcroix « sans présence tu meurs ! ») aussi bien pour les professionnels que pour les entreprises.
Il ne faut cependant pas négliger les conséquences de ces nouveaux usages. La transformation pour être cohérente doit s’effectuer à l’échelle globale et tous les métiers de l'entreprise doivent intégrer ces pratiques, à commencer par les dirigeants et managers qui doivent être les moteurs de la démarche.

La-BD-Vivement-Vendredi-Expectra1.png
Associer le Marketing et les RH, liaisons dangereuses ou mariage de raison ?
Pour moi la question ne se pose pas. Je pense qu’il est indispensable pour une organisation de rapprocher ces fonctions pour optimiser son activité et capitaliser sur ses ressources. Pour cela les objectifs métiers doivent être transparents et se retrouver dans la stratégie globale. Si les rh et le marketing doivent se rapprocher, les SI, le juridique et la com ont également leur mot à dire. Pour cela les Réseaux sociaux d’entreprise apportent une solution intéressante mais qui doit encore une fois être soutenue et accompagnée. Même si l’on sait que la concrétisation de ces objectifs peut s'avérer difficile tant l'organisation silotée des structures empêche une visibilité globale pour les métiers, cette démarche en plus d’être valorisante pour les salariés, me semble nécessaire pour faire face à un contexte économique et concurrentiel tendu. On peut reprendre la célèbre citation de Hewlett Packard « Ah! si HP savait tout ce que HP sait ! ».

Quelle est ton actu ? Quels sont tes projets ?
Dans un futur très proche, je vais participer à une conférence sur l’optimisation de l’utilisation des réseaux sociaux professionnels lors du salon de la formation à Lille le 8 mars et animer une table Ronde dédiée aux professionnels des Ressources Humaines. Je débute également l’accompagnement d’une association d’anciens élèves dans la conception et la mise en œuvre de leur stratégie web 2.0 (Réseau social dédié et présence sur les réseaux sociaux grand public). A sein de notre Groupe, je suis responsable déploiement du projet de RSE qui a pour vocation l’animation de notre réseau national de partenaires et la création de communautés de pratiques.

Merci beaucoup à Clémence d’avoir partager avec nous son métier, ses avis et passions !

jeudi 20 décembre 2012

Découvrez une Chargée de Formation et Recrutement en mode 2.0

Chers lecteurs,

Je vous propose l’interview de Florie Crétin, découvrez une RH très 2.0, passionnée par un métier aux multiples missions et responsabilités.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Avec plaisir Laurent ! Je suis actuellement Chargée de formation et recrutement au sein du pôle littérature du Groupe Editis. J'y évolue depuis plus de cinq années après une première expérience dans le secteur du tourisme et une formation initiale en ressources humaines.

Parle-nous de ton entreprise ?
Le pôle littérature de Editis, c'est environ 500 salariés et près de 30 maisons d’édition, telles que les éditions 10/18, Plon, Solar, Lonely Planet, First, Pocket ou encore Belfond. J'apprécie vraiment d'évoluer dans le monde du livre, c’est un univers fascinant où les salariés sont passionnés par leur métier. C'est également un monde qui bouge. L’arrivée du livre numérique dans l’édition est, avec un regard RH, très intéressante. Nous avons accompagné les salariés dans l’évolution de leur métier vers le numérique, notamment par la formation. Tous les métiers ne sont pas touchés directement, mais il est important que tout le monde ait un niveau de culture numérique suffisant pour bien comprendre l'environnement et l'évolution du livre et ses enjeux. C'est pour cela, que nous organisons chaque année le Printemps du Numérique. C'est une série de conférences, animées par des salariés du Groupe Editis et des intervenants extérieurs, ouvertes à l’ensemble des salariés. Plusieurs sujets entourant le livre numérique y sont abordés comme sa législation, sa commercialisation, sa conception mais également des thèmes plus techniques comme les formats de fichiers. Cet événement piloté par la Direction des Ressources Humaines est très attendu par les salariés.

1Logo.png
Et quelles sont tes principales missions ?
En tant que Chargée de formation et recrutement, j'ai d’abord un rôle de RH de proximité et j'interviens sur plusieurs domaines de développement RH. Tout d'abord, j'ai en charge la politique formation : de l'élaboration du plan de formation à sa mise en œuvre, en passant par le suivi des budgets et le conseil auprès des managers et salariés. La gestion de la formation est une mission complexe, elle demande des compétences très diverses : tout d’abord de bien comprendre les métiers et leurs évolutions, mais également de maîtriser la législation et les modes de financement de la formation professionnelle et d’avoir une aisance avec les chiffres.
Je suis également responsable d'une partie du recrutement des salariés, apprentis et stagiaires, sur tous les métiers. En relation avec les managers, je définis quels sont nos besoins puis je rencontre les candidats.
Et enfin, j'exerce mon métier dans une entreprise où nous menons de nombreuses actions de communication RH innovantes.

Justement, parle-nous de tes activités en communication et marketing RH ?
Avec Aymeric Vincent, notre DRH adjoint, nous avons lancé dès 2008, un blog RH interne nommé « 5eme2couv » et développé sous Wordpress. Nous y diffusons de nombreuses informations, entre autres les actualités de l'entreprise ou liées au secteur de l'édition, des formations en vidéos, la présentation avec photo des nouveaux salariés... Nous réalisons également de nombreuses vidéos, comme par exemple des interviews de salariés présentant leur métier.
J'organise également des événements internes : principalement des fêtes annuelles et des conférences.
Ces actions sont relayées sur Facebook et Twitter, comptes que nous avons créés en 2009, dans le cadre du développement de la marque employeur d'Editis Littérature. C'est un sujet passionnant et il y a toujours de nouvelles possibilités. Il y a peu nous avons lancé notre compte Instagram pour faire partager des moments de vie de notre entreprise.
Voici donc quelques exemples des actions de communication RH que nous organisons mais il y a en a beaucoup d'autres ! Je participe à ces projets de leur conception à leur réalisation, cela demande beaucoup de créativité ! Ce qui est majeur, c'est que toutes ces actions contribuent au bien-être, à la convivialité en entreprise et au sentiment d'appartenance des salariés.

Pourquoi avoir choisi les RH ? Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?
Je me suis orientée très tôt vers la fonction RH lors de mes études, c'était une évidence pour moi ! J'ai toujours été intéressée par le développement et le bien-être des salariés. Mais j'avais à l'époque une vision limitée du métier, je n'avais pas encore conscience des multiples facettes offertes par ce métier !
J'ai choisi de me spécialiser dans le développement RH : gestion des compétences, des carrières, recrutement, formation, communication de toutes ces actions en interne et en externe. J'aime le fait que se soit une fonction variée, qui demande d'être prospectif, innovant et ouvert. Le développement RH est au cœur des projets et de la stratégie de l'entreprise et accompagne l'évolution de ses métiers et de ses besoins en compétences.
Aujourd'hui, j'aime la diversité de mes missions qui me permettent de garder une vue d'ensemble sur l'entreprise et son organisation, et d'avoir des contacts à différents niveaux : avec les Directions générales pour les accompagner dans leur stratégie ; auprès des responsables pour les conseiller dans leur management d'équipe ; et enfin auprès des salariés pour les faire avancer dans leurs carrières professionnelles.
Avoir l'humain au cœur de ses projets est un métier que je trouve passionnant et très enrichissant ! J’aime transmettre cette passion et ma vision moderne des RH, j’ai eu l’occasion de former plusieurs stagiaires et actuellement une apprentie.

Des projets ? Des envies ?
Oui, beaucoup de beaux projets pour 2013 ! Je pourrais en parler d'ici quelques semaines...

1SuperRH.jpg
Si tu pouvais donner un conseil pour devenir un Super RH...
A lire les dernières études sur l'image des DRH, c'est tout d'abord être un RH proche et à l'écoute de ses salariés. Je pense que cela passe également par une bonne communication et valorisation des actions menées par la DRH.
La RH est une fonction qui évolue sans cesse. En premier lieu, car elle subit de nombreuses évolutions législatives qui demandent de modifier les pratiques en place. Ensuite, elle doit s'adapter et organiser le capital humain pour suivre les évolutions de l'activité de son entreprise, je reprends ici l’exemple de l’arrivée du numérique dans l’édition. Et enfin, les évolutions sociétales qui viennent bousculer les cultures des entreprises et qui définissent de nouveaux enjeux pour les RH, avec par exemple la Responsabilité Sociale des Entreprises ou la digitalisation de celles-ci.
Je pense qu'il faut donc être un RH curieux et ouvert pour savoir remettre en question ses pratiques, s'adapter et impulser ces nombreuses transformations... Bref, être un RH agile !

Merci beaucoup à florie de nous avoir fait partager sa passion des RH et ses activités autour du 2.0 !

mercredi 7 novembre 2012

Du marketing au RH en passant par la Marque Employeur

Chers lecteurs,

Je vous propose de découvrir l'interview d’une future Communicante RH passionnée par la Marque Employeur !

Parle-nous de toi, ton œuvre, ta vie…
Pour commencer, je me nomme Anne Pestel, j’ai 25 ans et je suis actuellement étudiante en Ressources Humaines à l’INSEEC Lyon. Au départ, je voulais devenir danseuse professionnelle. Ma vie se résumait à mes 27h de danse par semaine, une véritable passion qui me permit de danser à Disneyland Paris et de participer au championnat d’Europe (Open d’Allemagne) en 2008 – avec la KJC (Kids Jazz Company). C’est pour cela que j’ai débuté par un BTS en Management.
Après une longue réflexion, j’ai décidé d’intégrer l’Ecole de Commerce Européenne (ECE Lyon) en me spécialisant en Marketing, en passant par un Bachelor en Autriche à la Fachhochschule Kufstein en Commerce International. J’ai terminé mes études en 2011, avec un stage de 9 mois au sein d’AXA Corporate Solutions en tant que Chargée de Communication Interne et Responsabilité Sociale d’Entreprise.
Puis ce fut l’hécatombe : le chômage. La remise en question me poussa à remettre mon projet professionnel à plat. J’aimais le Marketing, la Communication mais j’appréciais bien plus les employés et la fierté que ceux-ci pouvaient dégager à l’égard d’une Marque. Et c’est ainsi que je suis tombée sur la Marque Employeur – via une interview de Jean Marc Mickeler (Responsable de Marque Employeur, Deloitte) et ce fut le déclic.

Pourquoi choisir les RH ?
Pour être franche, ce milieu ne m’a jamais forcement attiré… Vous savez, c’est un peu la « guéguerre » entre les Marketeurs et les RH. Mon choix de Master en RH (avec une spécialisation en Management International RH) à l’INSEEC est purement stratégique, car qui dit – en France – « Marque Employeur » dit « RH ». Même si je désire diriger ma carrière à l’international, je suis persuadée que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre… Surtout dans ce domaine !

Quels sont tes projets après tes études ? Ton job Idéal ?
Je termine mes études en avril et serai diplômée en 2013. Pour cela, je dois effectuer un stage. Mes objectifs sont les leaders du marché en termes de Marque Employeur autrement dit TMP Worldwide. J’ai déjà quelques pistes à ce niveau là mais je ne divulguerai rien sans avoir d’accord écrit… ;) Mon objectif serait plutôt l’étranger, NYC serait un de mes rêves ! Toutefois, je reste ouverte à d’autres opportunités en France, on ne se sait jamais ! A moyen terme, je pense devenir Consultante en Marque Employeur, bouger un maximum, découvrir le concept sous différentes formes, dans différents pays. Puis à long terme, intégrer un groupe pour ainsi devenir Responsable de Marque Employeur.

cube.png
Quelles sont tes activités dans la jungle du 2.0 ?
J’essaye d’être à la fois active sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Pinterest, ainsi que sur les réseaux professionnels tels que LinkedIn et Viadéo. En plus de mon activité de réseautage, je possède 2 blogs sur Wordpress. Le 1er « Professional Wonderment », soulève des sujets variés d’ordre professionnel avec une touche personnelle (en anglais). Le second « La Marque Employeur à la French Touch » est dédié à la Marque Employeur et problématiques RH, au Marketing, Management, Réseaux Sociaux et aux actualités concernant le marché de l’emploi.
J’essaye également d’avoir un maximum l’étiquette internationale, en passant des blogs aux tweets que je traite en 2 langues.

Pourquoi doit-on te suivre sur Twitter ?
Le verbe « devoir » est un peu fort, vous ne trouvez pas ;) ? J’inviterai plutôt les gens à me suivre si ce sont de grands passionnés de la Marque Employeur avec une pointe d’utopie… Et oui je suis assez jeune et j’aime réinventer le monde, même si ce côté non-terre-à-terre ne plaît pas forcement à tout le monde. Si vous me suivez, vous aurez aussi le droit de m’accompagner dans mes aventures dans le monde des RH, et Dieu sait combien cela peut être drôle ! De même, si vous cherchez quelqu’un pour débattre, pour des conseils (attention je suis novice), ce sera toujours un réel plaisir de me rendre utile auprès de mes followers.

Parle-nous de ton blog « La Marque Employeur à la French Touch » ?
Ce blog est tout récent, étant donné qu’il date d’avril 2012 seulement ! Comme je vous le disais précédemment, les sujets traités sont : la Marque Employeur, les problématiques reliées aux RH, Marketing, Management et Réseaux Sociaux, puis l’actualité du marché de l’Emploi.
L’objectif étant d’écrire un article par semaine… Et ça, c’est un véritable challenge ! Tout en favorisant un maximum l’humour et l’originalité. J’essaye également d’alterner l’angle de vue de mes propos, en parlant en tant que candidate mais aussi en tant que professionnelle, en fonction du sujet traité. En ce qui concerne la thématique de mes articles, je m’inspire souvent d’articles, d’une phrase dite lors d’une interview, de livre, de film, etc. Je pense que l’on peut tirer une leçon de chaque chose observée et faire un comparatif par rapport à notre sujet central.
Je voudrais remercier encore une fois Jean-Christophe Ana (Consultant en Stratégie de Recrutement innovant et Co-fondateur du Cabinet Link Humans) pour l’article dans lequel il a cité mon blog – « Marque Employeur : 5 blogs, 5 définitions » – et qui sans quoi mon blog n’aurait peut-être jamais été connu !

annepestel_header3.jpg
La Marque Employeur, c’est quoi pour toi ?
La Marque Employeur est sûrement la facette de la Marque la plus proche de chacun de nous. Elle est la raison pour laquelle vous vous levez pratiquement chaque matin, elle se retrouve également lors de vos discussions dans le domaine professionnel comme personnel. C’est le sentiment d’envie de travailler pour une entreprise, la joie de partager les mêmes valeurs et la même culture, la fierté d’appartenir à une Marque.

Laurent, merci pour cette interview et à bientôt sur les réseaux sociaux pour de nouvelles aventures !

mercredi 10 octobre 2012

Le M-Recrutement par Raphaël MALKA

Chers lecteurs,

Le web 2.0 révolutionne le monde du recrutement, alors que les Réseaux Sociaux nous promettent l’avènement d’une verticalité du rapport entre les Recruteurs et le Candidat. La mobilité de l’internaute nous promet une nouvelle façon de chercher un emploi, c’est le concept du M-Recrutement. Mais laissons Raphaël Malka, Chef de projet chez Rue de l’Emploi, nous présenter les tenants et aboutissants de ce nouveau concept.

Rue de l’Emploi, c’est quoi ?
En une phrase, Rue de l’Emploi est un job board 100% mobile. C’est une appli iphone et Andoid (version dispo mi-novembre) dédiée à la fois aux recruteurs et candidats. En effet, eIle permet à la fois aux recruteurs de déposer gratuitement des offres directement depuis leur mobile, et aux candidats d’y répondre toujours depuis leur téléphone, sans jamais passer par un ordinateur.

Concrètement, comment ça marche ?
Les candidats ont l’opportunité de créer leur CV 100% mobile et ainsi postuler directement depuis leur Smartphone à toutes les offres disponibles sur l’application, une petite révolution dans le monde du recrutement. Depuis peu, nous proposons également aux candidats de créer leur CV mobile illustré tout en images et en vidéos et ainsi mettre en lumière leurs compétences, leurs univers et leurs réalisations. Comme le dit un vieux proverbe chinois, « une image vaut mieux que 1000 mots » …
Les candidats peuvent également consulter des offres géolocalisées et recevoir des alertes job dès qu’un nouveau poste correspond à leurs recherches. Quant au recruteur, il peut déposer gratuitement ses offres, géolocaliser des CVs, être alerté dès qu’un candidat correspond à ses critères et gérer l’intégralité de ses candidatures depuis son mobile. En définitive, réactivité assurée pour les candidats et gain de temps pour les recruteurs !

En quoi Rue de l’Emploi est-elle différente des autres applications de recrutement ?
Notre valeur ajoutée est dans notre expertise mobile. Notre service a été conçu et pensé pour être performant sur mobile. Nous pensons que le mobile est un média à part entière et non un support complémentaire du web d’où la nécessité de disposer d’un savoir faire spécifique. Dupliquer son site web sur mobile n’est pas la solution. Ca n’est en tout cas pas suffisant pour satisfaire les mobinautes qui s’attendent à bénéficier d’une expérience de navigation propre au mobile. Sur mobile, le processus de candidature doit être simplifié. Via Rue de l’Emploi, remplir son CV prend moins de 2 minutes et postuler se fait en un clic ! Et lorsque l’on sait qu’en 2013, les connexions mobiles auront dépassé les connexions Internet depuis des postes fixes, recruter mobile devient plus qu’urgent !


Très mauvais présage pour les sites web emploi classiques, n’est ce pas ?
Oui, je pense que leurs jours sont comptés. Ils vont rapidement se retrouver inadaptés car ils ne proposent pas un service mobile efficace. En effet, si la majorité des jobboards propose une application complémentaire à leur site web, elles ne permettent pas aux candidats de postuler directement depuis leur mobile. Ce ne sont en réalité que des « applications vitrines » de diffusion d’offres, où l’expérience utilisateur est bien souvent médiocre.
Et pour les 20 millions de mobinautes en France, c’est un problème ! Tous les candidats en recherche ou non sont sur mobile … C’est pourquoi il est temps pour les entreprises de se mettre au m-recrutement et de leur proposer un service mobile performant.

Je suppose que c’est là que vous intervenez …
Effectivement, nous proposons différentes solutions suivant la taille et les besoins de l’entreprise :
- Si c’est une petite structure, avec de faibles volumes de recrutement, nous leur proposons de déposer gratuitement leurs offres, via l’accès « recruteur » de l’application Rue de l’Emploi.
- Si c’est une structure plus importante, nous lui proposons de récupérer automatiquement les offres de son site web pour les diffuser sur notre application.
Pour les grandes entreprises, ayant des volumes de recrutement conséquents, nous leur proposons de bénéficier de leur propre service de recrutement mobile via la Mobile Factory by Rue de l’Emploi, un logiciel de recrutement mobile en marque blanche.
Là aussi plusieurs options :
- Créer une application dédiée aux RH ou intégrer un module RH à son application déjà existante.
- Créer un site mobile ou intégrer un module RH à son site mobile existant.
Bien entendu, les deux peuvent être reliés à l’ATS. Nous proposons également d’ajouter un programme de cooptation et la diffusion automatique des offres sur la page Facebook et Twitter de l’entreprise.
Merci à Raphaël pour toutes ses informations sur le M-Recrutement et ses nombreuses possibilités pour le Recruteur mais aussi pour les Candidats !

lundi 24 septembre 2012

RH Advisor « Pour tout savoir sur les professionnels du Recrutement »

Chers lecteurs,

Découvrez le site de Pascale Kroll « RH Advisor »,un comparateur qui vous aidera à faire le tri et votre choix parmi la multitude des professionnels du Recrutement. Mais laissons Pascale se présenter et nous parler de « RH Advisor ».

Ta vie, ton oeuvre...
Plus de 15 ans dans le journalisme et l’édition, spécialisée dans tout ce qui touche aux ressources humaines, au recrutement, à la diversité et la discrimination, aux secteurs qui embauchent et ceux qui laissent des personnes sur le carreau. Cela fait beaucoup de temps passé en interview de responsables recrutement, de cabinets de recrutement, de candidats, à recueillir leurs avis, leurs critiques sur le monde du travail… Et, en 2011, l’envie de créer du lien entre ces différents protagonistes, qu’ils apprennent à mieux se connaître. J’avais envie d’apporter du conseil à ces interlocuteurs des cabinets de recrutement et surtout de créer des échanges entre les différents acteurs voire de les réconcilier. D’où la création de RH Advisor.

C'est quoi RH Advisor ?
RH Advisor est un comparateur de professionnels du recrutement (des cabinets de recrutement, de chasse, des agences d’intérim, du management de transition). Il permet aux entreprises et aux candidats de choisir leur partenaire recrutement selon des critères neutres (zone géographique, spécialité sectorielle et fonctionnelle, tarifs, prestations…) et selon un système de notation et d’évaluation. C’est là que RH Advisor est totalement innovant. A ce jour, c’est le seul site d’évaluation de professionnels RH par les candidats et les DRH.

Comment tu en es arrivée à RH Advisor ?
Il y a aujourd’hui un fort besoin de qualifier les professionnels du recrutement (la profession n’est pas réglementée). Plus que par le biais de normes ou de labels, je crois fortement que l’interactivité du web 2.0, la réputation numérique et le concept de "consommacteur" (mot valise formé de consommateur et acteur) peuvent changer la donne.
L’idée m’est donc naturellement venue en préparant mes vacances et mes sorties à des spectacles et au restaurant ! Je consulte toujours au préalable les avis d’autres consommateurs sur Internet. De plus en plus, nous nous déterminons pour l’achat d’un produit ou d’un service en regardant sa réputation sur le net.
C’est un modèle vertueux qui impose au vendeur le strict respect de ses clients qui deviennent prescripteurs à travers leurs témoignages. RH Advisor transpose ce modèle de témoignages au secteur du recrutement.

avis_candidats2.png
C'est pour qui ?
RH Advisor a 3 cibles : les DRH et responsables du recrutement des entreprises ; les candidats ; les professionnels du recrutement. Les DRH peuvent y trouver le bon partenaire, celui qui répondra à leurs critères spécifiques (zone géographique, secteur, fonction, tarifs…) pour effectuer leurs recrutements.
Les candidats bénéficient d’un moteur de recherche dédié pour qu’ils trouvent le cabinet de recrutement de leur univers. Ils peuvent leur envoyer directement leur candidature. Ca leur permet de découvrir des structures auxquelles ils n’auraient jamais pensé.
Côté cabinets de recrutement, cela leur permet de se faire davantage connaître. Qui plus est gratuitement. RH Advisor ne fait pas de sélection à l’entrée ! Tous les professionnels du recrutement peuvent remplir leur fiche de présentation. C’est ainsi que l’on peut avoir une vision large des acteurs existant sur le marché.
Pour ces professionnels, RH Advisor est à la fois un outil d'apport d'affaire, d'enrichissement de leur vivier candidats, et un levier significatif de leur "marque employeur", c'est à dire de leur réputation auprès des DRH et candidats.

Qu'est-ce que RH Advisor ne fait pas ?
RH Advisor se veut neutre. Par exemple, lorsqu’une entreprise demande une sélection de cabinets pour répondre à un appel d’offre, nous ne recommandons pas un cabinet en particulier. Il n’y a pas de copinage, la sélection s’opère selon les critères objectifs inscrits sur la fiche de présentation.

Et pour toi, c'est qui ton top cabinet ?
Pas de nom à donner donc ;-) mais j’apprécie la façon de travailler de plusieurs cabinets, leur état d’esprit. Pour moi le top, c’est un cabinet qui a une vraie proximité avec les candidats et où le sempiternel discours « nos candidats sont nos futurs clients » n’est pas que marketing. C’est un réel accompagnement du client, avec élaboration en commun de la définition de poste, conseils sur le respect de la loi et de la personne notamment en matière de non discrimination à l’embauche, c’est oser dire non à certaines pratiques d’entreprises et oser proposer autre chose que des clones. C’est ne pas tomber dans la facilité et la rapidité pour être sûr d’emporter une mission. Ne pas pousser le client à embaucher le candidat le plus cher pour gonfler sa commission in fine, donc préférer le paiement au forfait plutôt que le pourcentage de la rémunération du candidat. Il y a tant à dire, tant de critères qui permettent de faire ressortir un cabinet plutôt qu’un autre. Nous sommes également dans l’humain. D’où l’importance de choisir quelqu’un avec qui le feeling passe.

Merci à Pascale pour toutes ses informations sur RH Advisor, un service aussi bien utile au Recruteur qu'aux Candidats !

mardi 11 septembre 2012

« Ma vie de RH » par Guillaume

Chers lecteurs,

Découvrez la page tumblr de Guillaumme ROUZAUD « Ma vie de RH », une vision décalée et pleine d’humour d’un jeune RH en Volontariat International en Entreprise (V.I.E.) chez Valeo. Mais laissons Guillaume nous présenter sa vie, son œuvre et surtout sa page tumblr...

C’est ta minute de personnal branding parle-nous de toi ?
Guillaume, 25 ans, je suis orléanais d’origine, diplômé du Master RH de SKEMA Business School à Sophia-Antipolis et je travaille depuis trois ans chez Valeo (stage, apprentissage, CDD et V.I.E. maintenant). Je suis passionné de RH bien sûr, mais aussi de basket, de voyages, de séries TV … et des internets !

Pourquoi les RH ?
Je suis arrivé en Ecole de Commerce un peu « par défaut » mais je me suis vite intéressé aux différentes spécialités disponibles. Parmi elles, j’étais intéressé par le web et les RH, deux milieux dans lesquels j’avais déjà eu de petites expériences professionnelles ou personnelles. Après un stage passionnant chez John Stork International un Cabinet de Chasseur de Tête, la passion RH est née et j’ai décidé de me spécialiser dans ce domaine.
Aujourd’hui, ce qui me passionne c’est la variété des sujets qu’il est possible de traiter : recrutement, formation, développement de carrières, mobilité, communication interne, droit du travail & relations sociales, marque employeur, rémunérations & avantages sociaux… Tous font le lien entre l’humain et l’entreprise, et c’est probablement ça qui me plait !

Il est temps de parler de ton tumblr : comment t’est venue cette idée ?
Grâce à un père informaticien, j’ai eu accès à Internet dès 1997/1998. Dans les années 2000, je me suis investi dans plusieurs activités on-line (jeux, forums de discussions, créations de sites & blogs). Avoir une activité « RH geek » s’est donc logiquement imposé. J’ai d’abord créé un compte twitter @g_rouzaud pour m’informer et observer ce qui se faisait déjà.
J’ai ensuite beaucoup hésité : écrire des articles de fond, rapporter et commenter l’actualité RH, partager mes expériences, conseiller, … Finalement, inspiré par plusieurs tumblr dans le même genre, j’ai choisi une forme plus légère : raconter de façon humoristique et grâce à des gifs (petites images animées) toutes sortes de situations qu’un RH rencontre un jour ou l’autre dans sa carrière. Quelques heures plus tard, « Ma vie de RH » était née.

love-tumblr.png

Avec qui et pour qui fais-tu ce tumblr ? As-tu des objectifs ? Des ambitions ?
Je suis abonné à de nombreux sites, blogs et tumblr qui me permettent de récupérer chaque semaine des dizaines de gif. Certains de mes proches m’en envoient également en direct ce qui me facilite grandement la tâche. Je trouve les idées de post seul, en m’inspirant des situations que mes collègues, mes camarades de promos ou moi-même avons personnellement vécu. Je force parfois un peu le trait mais dans l’ensemble c’est plutôt réaliste !
A l’origine, je m’adresse à mes semblables RH et cela marche plutôt bien puisque j’ai régulièrement des retours amusés de RH travaillant dans des entreprises très différentes. Mais j’ai également eu de bons échos de non-RH qui, lorsqu’ils comprennent notre jargon, trouvent « Ma vie de RH »très drôle ! C’est d’ailleurs mon seul objectif : faire rire et sourire ceux qui se retrouvent dans les situations décrites !

L’entrée en bourse, c’est pour quand ?
Troisième trimestre 2013 en théorie mais Zuckerberg doit me confirmer ça par email … Cela dit, j’ai quand même des doutes sur sa capacité à introduire en bourse une entreprise étant donné ce qu’il a fait avec sa start-up californienne ;-)

As-tu d’autres projets RH ?
Oui mais sans gif malheureusement ! J’ai lancé il y a quelques jours une page scoop.it et un compte twitter associé tous deux nommés « Benchmark RH ». Il s’agit d’une sélection des meilleurs articles publiés sur le web permettant une veille concurrentielle RH : nouvelles pratiques, idées novatrices, qui fait quoi ? En tant que RH, j’ai toujours pensé qu’avoir un œil sur ce qui se fait chez le voisin est intéressant et surtout nécessaire.

Pour revenir à ta situation personnelle, pourquoi un V.I.E. chez nos amis teutons ?
Pour quatre raisons principales : le climat exotique, la possibilité d’échapper à la crise, mes facilités en allemand et enfin pour fuir la ligne 13 du métro parisien. OK, tout est faux. Sauf la ligne 13 évidemment. Plus sérieusement, n’ayant pas étudié ou travaillé à l’étranger pendant mon cursus scolaire, j’ai demandé à Valeo si un V.I.E. était possible. L’option teutonne s’est présentée, j’ai accepté et je suis à Stuttgart depuis février.

Et après le V.I.E. ?
Je pense mettre plein de pubs sur le tumblr pour monétiser mes cinq millions de visiteurs hebdomadaire ! Hum ... en fait l’après V.I.E. est en cours donc je préfère rester discret pour le moment ;-) ! Et j’ai d’autres idées de sites ou blogs RH à développer dans les mois ou années qui viennent donc wait & see !

Merci à Guillaume pour toutes ses informations et son humour ! Vous souhaitant à tous une bonne découverte de « Ma vie de RH ».