Recruteur et candidats

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 20 janvier 2009

Ponctualité et entretien de Recrutement

Cher tous,

Pour faire suite au commentaire d’Hitoune, mais aussi pour rebondir sur d’autres échanges que j’ai pu observer sur le net sur le manque de ponctualité que de nombreux candidats rencontrent lors de leurs entretiens avec certains Recruteurs. Il apparaît que les Recruteurs seraient souvent en retard et que nombre de Candidats seraient dans l’obligation de patienter au-delà d’une demi-heure.

Sans dédouaner certains de mes collègues sur leur manque de ponctualité je vous propose à travers ce billet de vous donner quelques explications sur ce phénomène. Bien que Recruteur, il m’est arrivé d’être Candidat, soit parce que j’étais en recherche, mais aussi bien souvent pour faire mon benchmark. Occasion unique et rêvée de pouvoir observer les pratiques d’autres Recruteurs… Serais-je accro aux sessions de recrutement ? En tout cas, j’y prends beaucoup de plaisir en tant que recruteur, mais encore plus en tant que candidat…

Pour en revenir à notre sujet, il m’est donc arrivé dans ma vie de candidat de devoir patienter, mais rarement plus d’une demi-heure… Parfois rageant, énervant, voir exaspérant, il est vrai qu’attendre ne semble pas être dans la nature humaine ! Et pourtant, n’avez-vous jamais pensé que ce temps pouvait vous être utile ? Notamment, pour vous poser, réfléchir, faire le point, relire votre CV, revoir votre argumentaire, relire l’annonce à laquelle vous avez répondu, reprendre votre lettre de motivation ou vous remémorez les informations prisent sur l’entreprise ou bien réviser votre présentation d’entrée ou encore repenser à votre projet professionnel… Prendre le temps tout simplement pour bien se préparer à un moment de vie cruciale dans la vie professionnelle ! Est-ce à dire que le retard du Recruteur serait volontaire et tout au service du candidat ? Je n’irai pas jusque là, tout en vous laissant réfléchir à cette possibilité… Néanmoins, savoir retourner une situation à son avantage, c’est faire preuve d’adaptabilité et de flexibilité ! Subir un retard ne me semble pas donc pas être la bonne solution, ni en prendre ombrage en signifiant au bout d’un quart d’heure d’attente son avis de passage à l’accueil et partir. Néanmoins passé une demi-heure d’attente, je vous invite à vous rapprocher de l’accueil et de signaler votre temps d’attente. En effet, il ne faudrait pas qu’on vous oublie ! Bien que cela soit exceptionnel, c’est une situation qui m’est arrivée…

Il y a quelques années, j’avais un entretien prévu à 14h00, n’ayant pas eu d’information sur l’arrivée de mon Candidat de la part de l’accueil et sans m'alarmer de cette absence (là a été mon erreur). Mais bien que certains recruteurs soient fâchés avec la ponctualité, il arrive que certains candidats ne se présentent pas à un entretien (d’ailleurs bien plus souvent qu’on ne le pense)… Pour en revenir à mon histoire, j’ai donc naturellement et simplement continué mon travail sans m’inquiéter de ce contre temps… Approchant les 19h00 un de mes collègues s’interrogeant sur la présence d’une personne en salle d’attente, la même lui semblait-il qu’en début d’après-midi, s’est enquit de ce mystère auprès de notre accueil pour découvrir qu’il s’agissait du fameux candidat de 14h00… Etonnement, celui-ci avait pris son mal en patience et attendu patiemment toute la demi-journée qu’on l’invite en entretien ! Peu fier et véritablement confus, je me suis platement excusé auprès de lui… Quelle a été ma surprise quand celui-ci ma demandé si ça ne me dérangeait pas de le recevoir en entretien malgré l’heure avancée ! La timidité est une grande qualité, mais poussée à son paroxysme n’en devient-elle pas un réel désavantage ?

lapin-lewisCaroll.bmp

Mais revenons à notre sujet et approchons cette problématique à travers mon regard de Recruteur, tout en essayant de comprendre ce qui expliquerait ces retards. Tout en convenant avec vous que la ponctualité est un gage de professionnalisme et de respect des Candidats… J’en suis moi-même un fervent défenseur et n’hésite pas à en pourfendre le non-respect… Néanmoins, j’ai rarement l’occasion de mettre en pratique cette règle auprès de mes Candidats. En effet et je vous l’avoue très sincèrement, j’ai bien souvent dix à quinze minutes de retard, quelque fois une demi-heure et rarement une heure (mais cela m’arrive). Pourquoi ? Plusieurs facteurs à ces retards, un coup de fil inattendu et important, un point avec votre n+1 qui se rallonge, des retards dans les transports en commun, une réunion qui ne respecte pas le timing fixé… Toutes ces raisons que vous connaissez et vivez au quotidien, combien de fois êtes-vous en retard, à la bourre, débordé ? Dites-vous bien qu’un recruteur n’est pas un être a part, qu’il vit les mêmes contraintes que vous et doit faire face à des imprévus… Une autre explication à ce non respect de la ponctualité peut-être très liée au métier de Recruteur et a ses propres contraintes. En effet, un Recruteur va au mieux optimiser ses sessions de recrutement et donc voir de 4 à 5 candidats sur une journée pour le même poste afin de pouvoir faire une sélection et une comparaison sur une série de personnalité, comportements et motivations… Il est bien souvent accompagné par un opérationnel (son client en interne), qu’il se doit de « gérer au mieux » même si ce dernier est très prolixe et donc source de dérapage horaire. Il devient donc parfois difficile de gérer à la minute le timing de ce gendre de journée… Et croyez-en mon expérience, c’est parfois un véritable travail d’équilibriste ! Sans compter que sur un timing plus que large d’une heure à deux heures d’entretien par candidat, tout en rajoutant que certains débriefing suite à l’entretien peuvent se rallonger. Il vous apparaît, en tout cas je l’espère que les causes de dérapages d’un planning sont plus que nombreuses et que les retards du Recruteur ne sont pas voulus, mais bien subis !

Alors face au retard d’un recruteur, comprenez bien que cela ne fait pas particulièrement son bonheur, car qui dit retard dit rallongement de ses journées de travail (elles sont déjà bien chargées), qu’il y a donc toujours une raison à ces retards, que c’est le moment pour mentalement bien vous préparer à cet entretien si durement décroché… Ne pensez surtout pas que le Recruteur prend un malin plaisir à vous recevoir en retard, qu’il vous montre par ce biais son pouvoir, le peu de respect qu’il attache à votre planning et que tout ceci fait partie d’une mise en scène pour vous tester… Il s’agit en fait d’un « simple retard », qui je vous le concède devient inexcusable passé la demi-heure même si je détiens un record peu glorieux d’une demi-journée, comme raconté plus en avant, nous étions par contre dans une situation particulière avec un candidat qui l’était tout autant.

Au plaisir de lire vos réactions et commentaires.

lundi 17 septembre 2007

Pour bien mener un entretien de recrutement

Chers lecteurs,

Dans les quatre missions qui composent ma fonction de Responsable Développement des Ressources Humaines :

- Recrutement
- Intégration
- Formation
- Gestion des Carrières et Compétences

Il y a une activité qui me passionne depuis de nombreuses années et que je réalise avec beaucoup de plaisirs : l’entretien de recrutement. En effet pouvoir découvrir une nouvelle personne, son parcours professionnel, son histoire de vie, ses projets et ambitions, ses réussites et échecs, ses succès et déceptions, ses envies et motivations m’enthousiasme et me motive grandement… Quel plaisir de pouvoir recruter une personne et la faire réussir au sein d’une entreprise !

Job-recrutement-startup.gif

Pour optimiser mes entretiens de recrutement et réussir à trouver le candidat correspondant aux besoins de l’entreprise, je m’efforce de respecter une certaine discipline dans le déroulement de mes entretiens de recrutement :

- Relire le CV et la lettre de motivation avant l’entretien
- Mettre à l’aise le candidat
- Expliquer le déroulement et les étapes de l’entretien de recrutement
- Décrire mon entreprise et mon rôle au sein de l’organisation
- Approfondir et extrapoler à partir du CV
- Présenter le poste
- Répondre aux questions du candidat
- Conclure l’entretien et donner la suite du processus de décision

Afin que vous puissiez mieux comprendre le déroulement de mon entretien, je vais expliciter plus précisément la partie « Approfondir et extrapoler à partir du CV ». Bien que chaque besoin de l’entreprise soit unique et que chaque candidat le soit tout au tant, je m’efforce de valider 7 grands items au cours de l’entretien de recrutement et notamment au travers d’une série de questions que voici :

Energie et engagement :

- Qu’est-ce qui vous fait penser que vous pouvez réussir à ce poste ?
- Quelles sont vos forces et faiblesses ? Quelle influence vont-elles avoir dans ce cas précis ?
- Quelles sont les activités auxquelles vous avez participé où la compétition était importante ? Qu’en avez-vous pensé ?

Communication :

- Quelle méthode employez-vous pour faire passer vos idées ? Pour convaincre ?
- Quelles doivent être les relations entre supérieurs et subordonnés ?
- Comment vous entendez-vous avec vos collègues ?



Parcours professionnel :

- Quel a été votre principal succès et pourquoi ?
- Sur quel point travaillez-vous beaucoup pour atteindre vos objectifs ?
- Quel niveau de rémunération pensez-vous pouvoir atteindre d’ici cinq ans ?

Logique de raisonnement :

- Quel est le challenge le plus important que vous recherchez dans un job et pourquoi ?
- Quel est le plus haut challenge que vous n’ayez jamais relevé ?
- Quelles qualités exigeriez-vous pour occuper ce poste ?

Maturité et équilibre émotionnel :

- Dans votre vie professionnelle ou privée, quel succès vous a apporté le plus de satisfaction ?
- Que feriez-vous de différent si vous aviez à recommencer votre scolarité ?
- Quelles récompenses les plus importantes attendez-vous d’un emploi ?
- Que faut-il faire pour être professionnel ?

Capacité à planifier et à s’organiser :

- Quel est votre objectif professionnel et personnel d’ici cinq ans ?
- Comment avez-vous préparé cet entretien ?
- Quel poste voulez-vous occuper à long terme ?
- Quelle importance accordez-vous aux détails ?

Réactions face à la pression et au changement :

- Si vous aviez en face de vous un client qui se plaint de votre travail que feriez-vous ?
- Quelles sont les situations qui vous stressent particulièrement ?
- Vous sentez-vous qualifié pour réussir à ce poste et si non que ferez-vous pour compenser vos faiblesses ?

RecrutementADQ.jpg

Bien évidemment, l’important n’est pas de poser toutes ces questions au candidat (au moins une par item), mais d’être à son écoute et se concentrer sur ses réactions, sa gestuelle, la cohérence de son discours, son niveau d’aisance et de vocabulaire, les blancs et les gênes… En espérant vous avoir fait découvrir une partie de mon métier et les méthodes que j’applique pour réussir au mieux mes entretiens de recrutement. J’ai par ailleurs une autre activité qui me passionne au plus haut point : la gestion des carrières, partie que je vous ferai découvrir lors d’un prochain billet.

Dans l’attente de vos réactions et au plaisir de vous lire.

mercredi 18 avril 2007

A votre service

Job-recruteur.gif

Comment rédiger une lettre de motivation originale ?

Comment rendre votre CV plus attractif ?

Comment bien préparer un entretien d'embauche?

N'hésitez pas, je mets à votre disposition mon expertise et savoir-faire pour vous aider dans vos recherches.

Mon parcours professionnel

Depuis le 13/03/2006

Responsable du Développement des Ressource Humaines

Groupe ISERBA

500 p., 35 Md€, 15 Agences et 3 filiales - Maintenance Immobilière

Du 04/09/2000 Au 03/03/2006

Consultant Généraliste en Recrutement et Evaluation (C.D.I.)

OPTEAMAN
Cabinet de Conseil et de services en Ressources Humaines (42 pers, CA 4 Md€)

page 2 de 2 -