Chers lecteurs,

A travers mes lectures de blog, j’ai eu l’agréable surprise de découvrir le blog de Valériane « Passion Libraire ». Quel plaisir de découvrir une personne dont sa passion devient l’axe de développement de son projet professionnel… Beaucoup de professionnels sont passionnées par leur métier et j’ai moi-même cette chance, mais peu de personnes ont l’opportunité de faire de leur passion leur profession. Valériane faisant partie de ces « chanceux », j’ai souhaité faire un billet sur cette passion des livres devenu un métier. A cette occasion, RecruteuretCandidats crée une nouvelle catégorie « Ma passion, Mon métier... » qui se fera au travers d’un entretien entre un Recruteur et un Passionné ! Je vous laisse découvrir le premier entretien de cette nouvelle rubrique avec Valériane.

Quel est votre premier souvenir de livres et pourquoi retenez-vous celui-ci comme tel ?

Cela est difficile à dire car je crois que cela remonte à très longtemps, bien avant de savoir lire moi-même. Il s'agit donc nécessairement d'une histoire de transmission : j'ai accèdé aux livres grâce aux adultes qui, comme un superbe don désintéressé, m'ont permis de profiter du formidable potentiel imaginaire que recèlent les livres.
Deux souvenirs me viennent particulièrement : ma mère, qui le soir nous lisait des histoires à mon frère et moi (et je continue à penser que la lecture à haute voix est un moyen merveilleux pour faire partager un texte), et ma grand-mère qui m'a fabriqué un livre d'enfant, un superbe conte dont l'original avait été perdu. Ce sont des instants précieux. Je crois que j'ai hérité de ce besoin de transmettre.

A quel moment avez-vous décidé de faire de votre passion votre métier ?

Il m'a toujours été inconcevable d'exercer un métier qui aurait seulement été alimentaire, dans lequel je n'aurais pas pu m'investir avec sincérité. Un jour, à 19 ans, j'ai réalisé que le moment était venu de me poser des objectifs réels sur mon avenir, de me choisir une voie, de quitter le domaine du rêve, de la projection enfantine (je voulais être réalisatrice de cinéma : la nouvelle Spielberg, rien moins que cela).Il me fallait quelque chose qui me paraisse à la fois accessible sans être moins enthousiasmant.
Quand j'ai pensé au métier de libraire, cela m'a paru une telle évidence que je me suis demandée pourquoi je n'y avais pas pensé plus tôt ! Ce métier allie plusieurs caractéristiques qui correspondent tout à fait à ma personnalité : la passion des livres, des capacités de gestionnaire, le besoin de s'adapter constamment, ...
A partir de « cette révélation » du métier que j'allais exercer, j'ai tout entrepris pour mener mon projet à bien. Il y a d'abord eu une phase de renseignement, pour découvrir quel serait le meilleur chemin en matière de formation (le plus sûr mais aussi le meilleur sur le plan qualitatif) pour parvenir « devenir ce que j'étais » (pour paraphraser Nietzsche).

livre_vs_ordinateur.jpg

Quels ont été les doutes ou les phases de découragements que vous avez pu avoir sur la réalisation de votre projet passion-métier ?

Il y en a eu assez peu finalement. La seule réelle certitude est que je voulais faire ce métier, et que j'étais faite pour cela. Les phases de découragement étaient plus liées à une crainte de ne pouvoir accéder à ce but. Du type : vais-je pouvoir trouver un emploi ? Au final, je suis aujourd'hui confiante puisque le pari me semble gagné : je commence très bientôt un CDI, avec des responsabilités qui correspondent tout à fait à mes préférences.

De quelle façon votre entourage vous a-t-il aidé dans la réalisation de ce projet ?

D'une part, et c'est tout de même primordial, sur le plan psychologique : en ne mettant jamais en doute ma vocation et en me soutenant dans mes choix. D'autre part sur le plan du réseau : ma mère travaille dans une autre branche du secteur du livre (la diffusion-distribution) et elle me tient beaucoup au courant de ce qui se passe à droite et gauche, de l'actualité du milieu. De plus, mon compagnon s'est arrangé pour pouvoir me suivre quel que soit mon lieu d'embauche, ce qui me garantissait une réelle mobilité géographique, essentielle dans un métier où les offres d'emploi ne sont pas légion.

A votre avis qu’est-ce qui vous a fait réussir dans votre projet ?

Le point primordial selon moi est l'envie tout simplement. Une envie assez forte pour se donner toutes les cartes en main. Quand la motivation, l'énergie, les idées sont là, le principal est fait puisque les freins ne peuvent venir de soi-même. Forcément, cela se ressent devant tous les interlocuteurs auquel on a à faire face (recruteurs ou autre). Il faut montrer que l'on n'est pas seulement un doux rêveur animé d'une passion, mais que cette passion nous donne toutes les connaissances que cela implique et surtout nous apporte la motivation nécessaire pour se donner à soi-même toutes les clés pour réussir.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent faire de leur passion un métier ?

Ne rêvez plus, agissez. C'est aussi le meilleur moyen de ne pas se décourager. En faisant avancer son projet, pas àprès pas, on voit son avenir se construire. On se dit : « ça progresse ». Parce que ce serait trop dommage de renoncer. J'ai croisé beaucoup de gens sur cette plate-forme, ailleurs sur internet ou dans « la vraie vie » qui ont fait ce choix de combiner métier et passion. Certains secteurs sont plus ou moins difficiles d'accès, mais si la passion est génératrice de motivation et d'action, vous allez réussir.
Je dirai aussi : pensez à vous faire aider ! Rester seul face à son projet peut être le meilleur moyen de se décourager, de se tromper dans ses démarches, d'oublier des détails. Vos proches peuvent vous soutenir et vous donner des idées qui vous correspondent (ils vous connaissent bien !) et des professionnels sont aussi là pour vous guider : ANPE, Chambres de commerces ou d'artisanat, formateurs, professionnels déjà en place, ... Toutes les pistes sont bonnes pour partir à la chasse au conseil ou au bon tuyau. N'hésitez pas !

Si vous aussi comme Valériane avez fait de votre passion votre métier, n’hésitez pas à prendre contact avec RecruteuretCandidats pour participer à cette nouvelle rubrique « Ma passion, Mon métier...».

Au plaisir de vous lire très bientôt.