Chers lecteurs,

En ligne depuis le 18 janvier, vous avez été 203 à participer au « sondage du moment » qui avait pour question :

Pensez-vous qu'il existe dans votre entreprise une inégalité de chances dans l'évolution de carrière des femmes par rapport aux hommes ?

Résultat de ce sondage :

- 45% Oui, rien n'est fait pour favoriser leur évolution professionnelle (92 votants)
- 36% Non, les chances d'évolution sont les mêmes pour les femmes que pour les hommes (74 votants)
- 18% La situation doit encore s'améliorer mais mon entreprise a une vraie politique en faveur des femmes (37 votants)

Avant d'analyser les résultats de ce sondage et vous apporter mon point de vue, il me semble nécessaire de replacer les avancées de la libéralisation de la femme dans un contexte historique et culturel.

En effet, nos sociétés occidentales et notamment européennes sont empreints d'une culture judéo-chrétienne, au Moyen-âge le mythe de la création originelle de la femme créée non en même temps que l'homme, mais à partir d'une des côtes de ce dernier définit la vision de l'homme à l'égard des femmes : la soumission et l'obéissance... Sans compter que la femme est à l'origine du malheur du genre humain, notamment au travers du mythe chrétien : Eve incitant Adam à manger le fruit interdit.... Afin d'étayer mon propos, je vous propose de lire un extrait de la genèse :

« ... Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point! Le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie... C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière »

La messe était donc dite pour la femme ! Nos sociétés anciennes acquises sans limites au dictat de l'Eglise ne pouvaient donc que placer la femme dans une condition d'avilissement...
Il faut donc attendre la Révolution française pour révéler les premiers mouvements féministes et notamment les premiers défenseurs des femmes, notamment auprès du Marquis de Condorcet qui proclame « Je crois que la loi ne devrait exclure les femmes d'aucune place... Songez qu'il sagit des droits de la moitié du genre humain... »

Pourtant le mouvement révolutionnaire de 1789 n'ira pas très loin dans la libéralisation de la femme. Rejetées des débats politiques ces dernières ne bénéficieront de quelques avancées civiles... D'ailleurs l'avancée de nos sociétés modernes vers le suffrage universel se fera sans les femmes. Et même la naissance du prolétariat et donc de la condition ouvrière sous la Révolution industrielle ne profitera pas beaucoup aux femmes et ce malgré des mouvements comme les suffragettes en Angleterre et les munitionnettes durant la première guerre mondiale... Il faudra donc attendre le début du 20ème siècle et notamment l'après guerre pour que les femmes accèdent dans la plupart des pays occidentaux au droit de vote et donc à l'égalité politique...

jourfemme-humour01.jpg
Reste à la femme de conquérir l'espace social et économique... En France, les mouvements féministes des années 60 et 70 participent grandement à cette conquête et à l'émancipation des femmes et poussent les différents gouvernements à aller dans ce sens. C'est le vote de plusieurs lois en faveur de la liberté de la femme : le droit à l'avortement (Merci Simone !), la légalisation des moyens de contraception, le droit d'exercer une profession sans l'autorisation du mari, rendez-vous compte que cette mesure date de 1965 ! Dans les années 80 une série de lois sera votée pour statuer sur l'égalité de traitement de salaire et d'évolution des femmes. Pour arriver en 2005 avec une nouvelle loi sur l'égalité professionnelle, néanmoins sans critère contraignant ni sanction, en cas de non-respect des objectifs... Le courage et la politique ne font décidément pas très bon ménage.

Alors que les femmes représentent plus de 45% de la population active et plus de 30% des emplois à temps partiel... Il apparaît, à la corrélation de ces deux chiffres, que ces dernières subissent des inégalités et des injustices dans le monde professionnel. Le combat des féministes des années 60 et 70 se doit d'être poursuivi dans le monde de l'entreprise et à tous les niveaux de la société... Et les résultats de ce sondage, 45% des votants déclarant que « rien n'est fait pour favoriser leur évolution professionnelle », ne font que confirmer que de nombreux combats sont encore à gagner par et pour les femmes, mais aussi avec la participation des hommes qui se doivent de n'accepter aucune discrimination !
Au plaisir d'échanger avec vous autour de ce thème tout en vous annonçant le nouveau « sondage du moment »

Votre entreprise facilite-t-elle l'emploi des Seniors ?


Oui, un accord d’entreprise a été signé
Oui, c’est en projet
Non, pas pour le moment