Chers lecteurs,

L’avènement du web 2.0 depuis une dizaine d’année et la percée incontestée des réseaux sociaux depuis 5-6 ans font du web social une réalité quotidienne pour des millions d’internautes. Cette nouvelle activité sociale génère de nombreux impacts et changements dans notre sphère privée et professionnelle. L’environnement des RH n’est d’ailleurs pas épargné par ce mouvement de fond. D’une part pour les Candidats : « Personnal Branding » et « WebRéseautage » vont devenir de plus en plus indispensables ! D’autre part, pour le Recruteur : « Googlelisation » et « Marque Employeur » sont des réalités métier de plus en plus prégnantes.
Alors même que tous ces changements de pratiques RH n’en sont indubitablement qu’à leurs débuts, certains oracles du web 2.0 nous prédisent des bouleversements encore plus terribles : mort du CV et du mail, disparition des JobBoards, totalitarisme du M-Recrutement… Tremblez bonnes gens… Le monde va tout changer et ça va saigner sur le front de la guerre des talents !
Le monde change, les technos évoluent, les usages du web se modifient et les nouvelles générations poussent à de nouvelles pratiques du web… Ce sont des faits établis et le recrutement évoluera certainement vers moins de CV, plus de réseaux sociaux virtuels, de marque employeur, de mobilité… Et la guerre des talents aura bien lieu sur un champ de bataille 2.0 !
Néanmoins et alors que nous sommes tous, pour la plupart, unanimes sur cette évolution des pratiques de recrutement. Il est important, aussi, de mesurer la réalité d’aujourd’hui et donc du chemin qu’il reste à parcourir pour fêter dans la joie et l’allégresse la toute magnificence du web 2.0 dans le recrutement.

humour-2_0.png
Pour cela, replaçons le recrutement dans une approche plus globale, c'est-à-dire dans une dimension macro-économique. N’oublions pas que c’est le modèle de la TPE qui prédomine au sein de nos économies modernes. A contrario des mastodontes du CAC 40 qui envahissent, eux, nos espaces médiatiques ! En effet, au 1er janvier 2010, la France compte 3,5 millions d’entreprises dont près de 95% ont moins de 10 collaborateurs et moins de 1 % plus de 500 !
De ce premier constat, nous pouvons aisément en conclure qu’une très grande et large majorité d’entreprises françaises n’ont pas de services RH et encore moins de collaborateurs dédiés au recrutement !
Imaginez alors, à quelle distance sont toutes ces entreprises des bouleversements et autres prophéties mortifères qu’apporte le web 2.0 dans leurs activités de recrutement !
Dans la plupart des PME française les collaborateurs en charge des recrutements, en tout cas ceux qui sont en première ligne (diffusion des annonces, tri des CV, premiers entretiens) sont le comptable, l’assistant de direction ou bien encore le DAF pour les plus importantes d’entre-elles. Le PDG étant bien souvent le dernier maillon et celui qui décide.
Supprimez le CV, les annonces et autres sites emplois à toutes ces personnes et expliquez-leur que maintenant la perle rare il la trouveront sur Facebook en publiant la photo de leur nouvelle machine à café sur leur page fan… Et que le candidat qu’il cherche, avec toutes les compétences qui vont bien, se révèlera au sein même de leur communauté en « likant » la dite photo de la machine à café !

foulehappy.png
Caricature me diront certains… Taquin et provocateur je répondrai ! Car, s’il est vrai que les Réseaux Sociaux Professionnels vont prendre de l’importance dans les pratiques de recrutement dans les prochaines années. Son champ d’action est pour l’instant limité à une minorité, c'est-à-dire au mieux pour 1% des entreprises françaises et cela pour encore un bon bout de temps ! Le véritable enjeu du développement des Réseaux Sociaux dans le recrutement n’étant pas tant de savoir, qui va remplacer, l’autre ou pour les plus nécrophages qui va tuer l’autre ! Partant du principe que la TV n’a pas tué la radio, chacun trouvant toujours sa place, c’est de toute façon la complémentarité qui l’emportera. Le véritable enjeu est de donner la possibilité au PME d’accéder au profil des experts présents sur les Réseaux Sociaux, de les recruter par ce biais et de leur permettre de lutter à armes égales avec les mastodontes médiatico-économiques que représente les 1% des entreprises françaises… C’est là que se situera la guerre des talents et notamment le recrutement par les Réseaux Sociaux dans les prochaines années. La principale bataille de cet affrontement se mènera sur le front des canaux de recrutement. Sujet qui fera l’objet d’un prochain billet : De la réalité des Réseaux Sociaux dans les canaux de recrutement.

Au plaisir d’échanger avec vous sur ce sujet au combien passionnant.