Chers lecteurs,

Dans le cadre de la rubrique « … Pourquoi me poste-t-il cette question ?... », je vous propose l’étude d’une nouvelle question :

« … Comment vous voyez-vous dans cinq ans ?… »

atelier-boule-de-cristal.jpg
Cette question peut paraître en décalage et quelque peu anachronique avec l’objet même de l’entretien : évaluer les compétences à un emploi pour demain et non dans cinq ans ! Elle a pourtant un intérêt : valider la cohérence et la véracité de votre projet professionnel. Alors que vos expériences et compétences constituent l’ossature de votre candidature, ce sont vos motivations, envies et projets qui en sont la colonne vertébrale. Elément central de toute candidature, c’est cette dernière qui intéresse le plus le recruteur et l’a persuadé de vous rencontrer. C’est donc pour vous le moment d’être agile dans la relation et de convaincre votre interlocuteur que le poste d’aujourd’hui correspond à votre candidature, à vos envies de demain, mais aussi aux projets futurs de l’entreprise !

Faites attention à ne pas donner une vision de vous à cinq ans trop en décalage avec la présentation de votre projet professionnel. Votre objectif est de le convaincre de la justesse de votre candidature et de le rassurer. Pour cela, représenter les grandes lignes de votre projet, réaffirmer vos ambitions tout en étant cohérent avec les possibilités de l’entreprise. Par ailleurs, évitez ce genre de réponse, entendue lors de certains de mes entretiens : « …Je n’ai pas de boule de cristal, je ne peux pas présumer de mon futur à cinq ans… » ou encore « …Ohlala !!! Cinq ans, mais c’est le bout du monde, déjà que je ne sais pas de quoi sera fait demain… ». Lors d’un entretien de recrutement, il est donc important de vous inscrire, certes dans le présent et la réalité d’un poste, mais aussi de pourvoir vous projeter dans l’avenir d’une entreprise !