Chers lecteurs,

Il était une fois au pays du recrutement, des Candidats à la recherche d’un emploi qu’il ne trouvait pas ! Mais aussi des Recruteurs à la recherche de Candidats qu’ils ne trouvaient pas ! C’était le temps de la crise et des banksters. Mais aussi de la « guerre des talents » menée par la Horde des Recruteurs et des « batailles pour l’emploi » entreprissent au nom de la Tribu des Candidats ! La grande machine de l’emploi était en panne, c’était une époque terrible et épique qui durait depuis fort, fort, fort longtemps, et, qui coûta le trône à de nombreux gouvernants…
Le premier à y perdre sa tête fut « YoYo » le Grand Chambellan de « ChiChi », qui lui-même faillit se faire renverser par le « Gros Borgne » ! Puis vint le « Nain Iznogood », qui s’agita beaucoup, mais ne réussit pas à résoudre cette guerre sanguinaire et sans fin. Et enfin, arriva « Pépère Ier », avec pleins d’idées, mais pas un sou vaillant en poche ! C’était la « JeanMarine », la fille-fille au « Gros Borgne » qui se frottait les mains et espérait prendre le pouvoir !

La situation était grave, préoccupante et l’avenir des plus incertain ! Et pourtant, la Horde des Recruteurs et la Tribu des Candidats continuaient à s’écharper dans une guerre totale, chacune des parties campant sur sa position. Leurs diatribes communes étant de mettre de « l’huile sur le feu » et surtout pas de « l’huile dans les rouages » de la grande machine de l’emploi !
Retranchée dans sa tour d’ivoire, la Horde aimait se plaindre de son sort : soit le marché était trop tendu, soit les prétentions salariales étaient en désaccord avec leur offre, soit le profil idéal n’existait pas, soit tous les candidats étaient de piètre niveau, soit ceci, soi cela… Barricadée dans son bastion aux illusions, la tribu aimait aussi se plaindre de son sort : soit les offres d’emplois étaient très peu attractives, soit les conditions d’embauche étaient peu intéressantes, soit le job de leur rêve n’existait pas, soit tous les recruteurs étaient simplement nuls, soit ceci, soit cela…
Le dialogue était depuis longtemps rompu, le temps de l’entente et de la paix n’était qu’illusoire… C’était le temps de la guerre, de la mésentente et de l’incompréhension. Chaque camp fourbissait ses armes et échafaudait des plans machiavéliques pour éliminer l’adversaire. Avec pour unique et commune stratégie : mettre tout en place pour faire échouer toute tentative de rapprochement ! La « guerre des talents » devait s’étendre au plus grand nombre et les « batailles pour l’emploi » n’avoir aucune issue salvatrice ! Le conflit pourrait alors s’éterniser pour la plus grande satisfaction de la Horde et de la Tribu !

La Horde avait donc pour objectif de se rendre détestable auprès de la Tribu… Et, elle y arrivait fort bien ! En effet, elle suivait un code, qu’elle s’employait à faire appliquer au plus grand nombre de ses membres.

horde-4.jpg
Le Code de la Horde :

I. Une étude et un profil de poste, tu réaliseras le moins souvent.
II. Des exigences dantesques et surréalistes dans les offres d’emploi, tu écriras.
III. La très mauvaise rédaction des annonces, tu t’en assureras.
IV. Diplômes, expériences, qualités, compétences… Tu exigeras.
V. Dans tes offres : missions, objectifs, contraintes, responsabilités, tu entasseras.
VI. Contreparties de ton offre, notamment la rémunération, jamais tu n’afficheras.
VII. Ne pas retenir un Candidat, parce qu’il n’a pas pris l’option violon en 4ème, tu prendras plaisir à le faire.
VIII. Réaliser un entretien en vingt minutes, tu t’autoriseras à le faire.
IX. Accorder une réponse ou expliquer tes choix, tu ne t’y obligeras pas.
X. Accumulation de tests, d’entretiens, d’évaluation, de méthodes… Tu appliqueras.

En réponse à ce code, la Tribu établit une charte.

paintballoffice.jpg
Charte de la Tribu des Candidats :

I. Répondre à des annonces par dizaine, sans les étudier, tu prendras plaisir à le faire.
II. Ne pas écrire de lettre de motivation, tu le feras systématiquement.
III. Mentir, inventer, éluder… Tu devras le faire le plus souvent possible.
IV. Surestimer des compétences et ta rémunération, tu t’y astreindras.
V. Ton apparence et ton look, tu n’adapteras point à tes interlocuteurs.
VI. Plus en « acheteur » qu’en « vendeur », tu te présenteras.
VII. Ne pas te présenter en entretien et sans prévenir, tu t’autoriseras à le faire.
VIII. Venir en entretien sans avoir préparé ta rencontre, tu t’appliqueras à le faire.
IX.Ta phrase préférée sera « cela ne vous regarde pas, c’est ma vie privée ».
X. Arrogance, rancune, mépris, inauthenticité… Tu afficheras le plus souvent.

Au pays du recrutement, la « guerre des talents » ne pouvait donc que s’éterniser et les « batailles pour l’emploi » n’avoir que peu de résultats, tant que la Horde et la Tribu n’abandonneraient pas leur code et charte respective ! Il était donc temps qu’un changement advienne et apaise les deux belligérants, c’était le temps du 2.0… Mais cela et une autre histoire que nous vous conterons prochainement !

Toutes les situations et personnages de ce conte étant absolument réels, toute ressemblance avec des individus imaginaires et/ou fantasmagoriques serait complètement fortuite et non indépendante de la volonté de son auteur. Par ailleurs, aucun animal n’a été blessé ou maltraité durant l’écriture de ce récit !