Recruteur et candidats

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Les billets de Lucie

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 7 octobre 2008

Mon conseil à Stella : Rendre pertinent ses outils de communication en lien avec son projet professionnel

Chère Stella,

Vous occupez actuellement un poste de Conseillère Emploi et souhaitez vous orienter vers le métier de conseillère en gestion des compétences ou mobilité professionnelle, au sein d'une entreprise ou en cabinet spécialisé. Votre formation au CNAM vous a conforté dans le choix de vous spécialiser dans ce domaine.

Ce sont des fonctions qui se développent dans le cadre notamment de la mise en place des accords GPEC, de l'augmentation des problématiques liées à la gestion des compétences (réorganisation, plan de sauvegarde de l'emploi, départ en retraite, renouvellement des savoirs-faire clés, pénurie de compétences, guerre des talents, fidélisation, emploi des Séniors...)

Vos outils de communication que sont le CV et la lettre de motivation se doivent d'être accrocheurs, et donner envie au recruteur de vous rencontrer.
Concernant votre CV, il apparaît des éléments intéressants, mais reste trop long pour votre jeune âge et pas assez aéré au niveau de la forme. Le faire par domaine de compétences est pertinent pour le poste que vous souhaitez occuper. Les domaines qui ressortent sont pour moi :

- CONSEIL /ORIENTATION
- GESTION DES COMPETENCES
- COMMUNICATION

Dans ces rubriques, vous indiquez par des verbes d'actions et phrases courtes ce que vous savez faire (il faut être synthétique, pour donner envie au recruteur d'en savoir plus). Trop d'informations, tue l'information ! Exemple :

CONSEIL / ORIENTATION
- accompagnement de l'individu dans une démarche de mobilité interne et externe
- appui et soutien dans l'élaboration du projet professionnel
- aide dans les techniques de recherche d'emploi (cv, lettre de motivation, entretien...)
- recueil des souhaits de mobilité

COMMUNICATION
- assurer les relations avec les organismes
- mise en place de nouveaux outils
- animation d'ateliers collectifs
- rédiger des bilans d'activité et appels d'offre

GESTION DES COMPETENCES
- réalisation de bilans de compétences
- identification des compétences (spécifiques et transversales)
- inscription à des formations

Ceci n'est q'un exemple de classification des compétences dans des rubriques identifiées. Aussi, j'ai pu remarquer dans votre CV, que vous avez indiqué des techniques et connaissances comme :
- Appliquer la méthodologie du bilan de compétences
- Connaître les dispositifs de formation et les mesures pour l’emploi
- Utiliser les différents supports documentaires (Référentiels ROME, APEC, Fiches Onisep...) et les sites internet.

A la lecture de ces éléments, il ne me semble pas nécessaire de les mettre dans un CV. Ce sont des moyens, qui viennent en appui de la réalisation de votre travail. En effet, le recruteur cherchera à savoir en entretien quels outils vous utilisez pour réaliser votre mission, et vous questionnera effectivement sur le degré de connaissances que vous avez sur votre formation et l'emploi. Vous pouvez enlever cette partie qui vous servira seulement en entretien. Vous gagnez donc plus d'espace sur votre CV, et vous permettra d'intégrer des informations pertinentes.

Vous avez indiqué dans votre CV que vous aviez de très bonnes notions d'anglais... C'est à dire ? Le recruteur peut supposer que le terme notions renvoie à un niveau scolaire. Est-il pertinent de le mettre si vous avez ce niveau ?
Vous avez fait le choix de mettre sur ce support, que vous possédiez la nationalité camerounaise. Savez-vous que l'origine ethnique est un élément discriminant dans le processus de recrutement ? Même si des entreprises favorisent la diversité. Cela peut constituer un frein pour obtenir un entretien, et vendre donc votre expérience et vos compétences. Vous pouvez mettre juste votre nom, prénom, adresse, âge, et coordonnées téléphoniques pour que le recruteur puisse vous joindre. Mettez toutes les chances de votre côté !!

loupe_job.bmp

D'autre part, votre lettre de motivation est beaucoup trop longue. Elle doit être constituée de 3 paragraphes : VOUS (l'entreprise pour laquelle vous postulez, qu'est ce qui vous intéresse en elle, dernière actualité), MOI (Stella, qui êtes vous, votre expérience, compétences, qualités personnelles , votre valeur ajoutée), NOUS (ce que vous pouvez apporter à l'entreprise, objectif commun...).

Le premier paragraphe que vous avez rédigé est très bien. Mis à part la fin où vous indiquez « capables de répondre à la gestion de ces problématiques »... Attention, à plusieurs reprises dans votre lettre, vous faites des répétitions (compétences, acquis...), ce qui alourdit son contenu et sa lecture du document. Vous pouvez remplacer la fin de cette phrase par « capable de répondre à ces questions ».
Ne pas utiliser d'imparfait, surtout si vous êtes toujours dans le même poste : « mon rôle est d'apporter... ». Parallèlement, j'ai souhaité valoriser mon parcours professionnel par une spécialisation sur le management des compétences, (je rajouterai dans cette phrase : en faisant une formation complémentaire au CNAM), ce qui montre votre intérêt à apprendre, à développer de nouvelles connaissances.

Deuxième paragraphe : je supprimerais la phrase « mon niveau de responsabilités.....compétences ». Je remplacerais « j'ai acquis.....mobilité professionnelle » par la phrase qui suit, reprenant toutes les idées évoquées en plus court, afin de redonner du dynamisme au paragraphe : « Ainsi, j'ai acquis des méthodes pour concevoir un projet professionnel selon le parcours de l'individu, son savoir-faire, et ses attentes. Les divers outils de recrutement et d'évaluation utilisés dans cette spécialisation, confortent mon intérêt à m'orienter dans le conseil en gestion des compétences, et également dans l'accompagnement de la mobilité professionnelle».

Troisième paragraphe : je supprimerais la partie « mes études ....client ». Je dirais plutôt : «Je souhaite assurer un rôle actif au sein d'une entreprise comme la votre, afin de mettre à votre disposition mes services, compétences, mes qualités relationnelles et mon sens de l'écoute ».

Vous devez aussi prendre congés dans la dernière partie, en prenant l'initiative de dire « je vous propose de vous contacter d'ici une dizaine de jours, afin recueillir vos impressions sur ma candidature, et d'exprimer mes motivations à vous rejoindre ». Ne pas dire « attendre » !! Mais être proactive !!

J'espère que mes conseils pourront vous aider dans votre démarche de recherche d'emploi. Bon courage.

mercredi 23 avril 2008

Mon conseil à Marion : Capitaliser sur son expérience, et suivre son projet de réorientation en réalisant un Congé Individuel de Formation

Chère Marion,

Actuellement Ingénieur chimiste dans une entreprise, vous souhaitez évoluer vers d'autres missions, occuper une nouvelle fonction, liée au domaine de l'hygiène, la sécurité, et l'environnement. Cette fonction nécessite de bonnes connaissances de l'aspect réglementaire, qui évolue rapidement, des normes qualités et environnementales, mais aussi de maîtriser les process de production dans le secteur que vous intégrez. Il a un rôle de conseil et d'appui auprès de la Direction dans la définition de la politique de sécurité (sécurité au travail, conditions de travail, risques professionnels, protection de l'environnement). Il établit des programmes de prévention afin de réduire le nombre d'incidents et leur coût, et en assure le suivi. Ceci implique aussi une collaboration étroite avec l'ensemble des services de l'entreprise, ainsi que des organismes extérieurs (CRAM, pompiers, inspecteur du travail...).



accidenttravail.bmp

Par exemple, dans le secteur de l'agroalimentaire, les compétences techniques sont indispensables mais il est demandé un savoir faire lié à la sécurité des aliments et à l'hygiène. En effet, la sécurité des aliments que l'on fabrique et qui sont consommés par les clients, est de plus en plus importante, et cela a une incidence sur la production. L'ingénieur sécurité environnement est un acteur clé dans le secteur industriel, et a une part active sur le terrain, pour sensibiliser les managers de proximité, les équipes, les nouveaux embauchés, ainsi que les fournisseurs, aux respect des règles d'hygiène, et éviter les risques de contamination des produits fabriqués.

Vous êtes diplômé d'une formation en chimie, mais n'avez pas eu de formation dans le domaine vers lequel vous souhaitez évoluer. Pourquoi n'envisageriez vous pas de suivre une formation dans le cadre d'un Congé Individuel de Formation (CIF), afin d'acquérir des connaissances en hygiène, sécurité et environnement, et donc d'évoluer au sein de votre entreprise, ou ailleurs !! Il permet de conserver votre emploi et votre rémunération pendant la durée du congé. Renseignez vous auprès d'un interlocuteur de la Direction des Ressources Humaines de votre entreprise ou bien directement auprès du FONGECIF. Lorsque vous êtes sûr de votre projet, il faut trouver la formation qui sera prise en charge à titre du congé individuel de formation car il à l’issue de cette recherche vous renseignez un document de prise en charge afin d’obtenir l’accord de la prise en charge de la formation par votre organisme collecteur qui dépend du secteur d’activité de votre entreprise ou de votre statut.

Le financement de la formation par l’organisme collecteur dépend de votre salaire (sur la base du smic) et de la durée de votre stage.

- 100 % de votre salaire vous est versé si celui-ci ne dépasse pas 2 fois le smic
- Pour une formation comprise dans les 1200 heures, votre rémunération est de 80 % de votre salaire de référence.

En attendant, je vous souhaite bon courage dans votre recherche.

lundi 17 mars 2008

Mon conseil à Elodie : Donner une nouvelle dimension à sa carrière, en mettant en avant sa double compétence

Bonjour Elodie,

Travaillant comme médiateur pénal depuis plusieurs années, vous avez souhaité vous réorienter dans le domaine des Ressources Humaines, en suivant un DESA en Administration et Gestion du Personnel auprès du CNAM par le biais de cours du soir. Ce diplôme vous a apporté des connaissances sur des techniques en matière de Gestion des Ressources Humaines, et complète ainsi votre formation initiale en droit privé. Votre projet professionnel consiste à ce jour à occuper un poste de juriste social en intégrant une Direction des Ressources Humaines d'une entreprise ou bien en tant qu'assistante RH, mais vos recherches s'avèrent infructueuses.

Par rapport aux connaissances et compétences requises pour ces 2 postes, vous pouvez mettre en avant votre double compétence : des savoir-faire techniques et juridiques.

La maîtrise des textes de loi et en particulier du code du travail fait partie des fondamentaux de l'administration RH, d'autant que le droit social se complexifie. L'administration des RH regroupe des métiers variés, que l'on retrouve principalement dans des entreprises, dont l'activité principale est la gestion individuelle et collective des salariés. La fonction a évolué et nécessite d'assurer un rôle de conseil auprès des opérationnels concernant le traitement et suivi des dossiers sociaux. Apprendre à "vendre" ses idées, à être innovant en matière de recherche de solutions et d'actions adaptées, mais aussi considérer les opérationnels comme des clients internes, et comprendre les besoins RH de l'entreprise sont des éléments importants de réussite dans ce métier.

belgesolutionchomage.jpg

D'autre part, vous avez la possibilité de vous orienter vers le métier de juriste social. La mission principale d'un juriste social est d'assister et conseiller une Direction des Ressources Humaines si elle existe, ainsi que les autres départements d'une entreprise en matière de législation du travail (contentieux, plans sociaux, contrats de travail...), et également répondre aux questions des salariés. Ce métier requiert des compétences spécifiques et pointues : maîtrise du droit du travail, et de la convention collective de l'entreprise / qualités rédactionnelles, d'analyse et de synthèse (pour formuler des réponses précises et claires) / créativité (afin de mettre en place des solutions pour avancer dans la réflexion d'un dossier et répondre aux attentes des opérationnels) / diplomatie et fermeté pour faire respecter le droit du travail / capacités relationnelles.

Concernant votre CV, qui exprime votre parcours, et votre souhait professionnel, je pense qu'il pourrait être plus "vendeur" et donner envie de vous rencontrer. Seulement, vous devez mettre davantage en avant votre double compétence juridique et RH, en les formulant dans une rubrique appropriée.

COMPETENCES :

Juridique :
- maîtrise du droit social, droit de la sécurité sociale, droit privé
- étude et analyse de documents juridiques
- proposition d'actions adaptées
- conduite d'une procédure et d'entretiens individuels
- rédaction de compte-rendus
- gestion des conflits

Ressources Humaines :
- étude et analyse des besoins en formation

Mettez en avant par des phrases courtes, des actions que vous avez gérer lors de vos expériences. Je vous conseille d'enlever dans votre parcours professionnel, la formulation littéraire que vous utilisez pour chacune de vos expériences, votre CV n'est pas un roman, ni une lettre… Soyez synthétique !

Le titre de votre CV pourrait être :

Objectif : vous apporter ma double compétence en juridique et RH ou Juriste Social

Votre CV doit faire une page maximum. Je vous invite à mettre une photo d'identité sur celui ci, ce qui permet au recruteur de visionner plus rapidement quelqu'un qu'il a déjà rencontré en entretien.

Aussi, il est possible de cibler en dehors des entreprises, des cabinets d'avocats, qui peuvent avoir des juristes social intervenant en tant que support auprès d'entreprises.

Vous avez une chance d'avoir cette double compétence avec des connaissances en droit social, ce qui est très demandé dans les postes en Ressources Humaines, alors ne vous découragez pas. Mettez donc plus en valeur votre savoir faire, et aller à la rencontre de professionnels sur des salons, ou en les contactant directement pour avoir un entretien conseil (à ne pas confondre avec un entretien d'embauche, dont l'enjeu n'est pas le même). Elargissez votre champ de recherche!

Bon courage dans votre réorientation professionnelle.

vendredi 7 mars 2008

Mon conseil à Loeki : valorisez votre profil autodidacte est un atout différenciateur

Bonjour Loeki,

Vous êtes né en France, et avez un diplôme de BEP hôtellerie, comprenant une spécialité cuisine à Tahiti, en Polynésie Française, pour par la suite travailler 4 ans dans l'informatique. Vous n'avez aucun diplôme en rapport avec votre expérience en informatique, ce qui montre qu'il existe beaucoup plus de facilité à trouver un emploi qui n'a pas de rapport avec les études réalisées ailleurs qu'en métropole. L'informatique exige des compétences particulières et pointues, surtout avec les nouvelles technologies de l'information et de la communication qui se sont développées.

Vous souhaitez à ce jour revenir en métropole et trouver un travail. Votre parcours, à travers vos expériences et compétences que vous avez acquises sont à mettre en avant dans votre CV.
Il doit être bien structuré et donner envie au recruteur de vous rencontrer en entretien. Vous n'avez pas de diplôme en informatique, certes, mais vous pouvez « vendre » votre expérience, et votre capacité à apprendre rapidement, à vous adapter, et à être curieux pour les nouvelles technologies.
Je vous conseille de faire votre CV sur une page et de le réaliser par grand domaine de compétences. J'ai identifié dans votre CV deux grands pôles, l’un COMMERCIAL (écoute des besoins du client, conseil et orientation du client, gestion d'un SAV, gestion des stocks et des commandes...), et l’autre MAINTENANCE INFORMATIQUE (gestion d'un parc informatique : indiquez le nombre d'ordinateurs, matériels... / étude, diagnostic du problème rencontré et mise en oeuvre d'une solution adaptée, réparation de matériels, utilisation de logiciels (indiquez les noms des logiciels spécifiques que vous maitrisez). Indiquez donc dans ces domaines de compétences des activités, tâches que vous avez faites, en l’exprimant, par exemple, par des verbes d'action (gestion, organisation, ....).

tahiti_petit.jpg

En dessous de cette rubrique compétence, mettez en avant une autre rubrique, celle de vos expériences professionnelles en maintenance informatique et commercial : indiquez la durée de votre expérience, le nom de l'entreprise ou de l'organisme dans lequel vous avez travaillé, et aussi, son secteur d'activité, et l'effectif si vous l'avez.

La troisième partie concerne la formation. Et ensuite une dernière partie, « informations complémentaires. » Je vous invite à mettre vos coordonnées (adresse, téléphone, email..) non pas en fin de page mais en tout début de page.

Vous avez mis un titre sur votre CV, ce qui est très bien et permet au recruteur de voir quel poste vous souhaitez occuper. Vous pouvez aussi indiquez en dessous, vos atouts tels que « autodidacte en informatique ».

Au niveau de la forme de votre CV, je vous conseille de le mettre plus en avant, en changeant la police (choisissez un police plus grande pour les rubriques : domaine de compétences, expériences professionnelles...), mais aussi dans le titre de l'intitulé de poste.

Sans doute, êtes vous au tout début de vos recherches pour travailler en métropole : cibler bien les entreprises, identifier ce que vous pouvez leur apporter par votre savoir faire. Ce qui peut « faire peur » aux entreprises, est que vous n'avez pas de diplôme en informatique. En effet les recruteurs sont très attachés au diplôme. Si vous voyez que vos candidatures n'aboutissent pas, vous pouvez faire une formation par le biais de l'ANPE, ou autre organisme, ou alors réaliser un contrat de professionnalisation de courte durée ou bien encore une VAE (Validation des Acquis en Entreprise).

Je vous souhaite bonne chance dans votre recherche d'emploi.

mardi 19 février 2008

Mon conseil à Anne Sophie : Miser sur la double compétence en nutrition et dans la recherche clinique

Bonjour Anne Sophie,

Vous travaillez actuellement dans la recherche et vous souhaitez évoluer vers un poste d’A.R.C. (Assistant Recherche Clinique), métier effectivement en pleine expansion : la réglementation étant devenu plus restrictive, l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché nécessite de plus en plus de tests. De plus, vous aimeriez que ces recherches soient orientées vers la nutrition, domaine qui vous intéresse fortement, mais encore peu développé aujourd’hui.
nutrition1.jpg La principale mission de l’A.R.C. est d’organiser et de suivre les essais cliniques afin d’établir un dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché pour un médicament. Ces essais cliniques sont généralement effectués soit au sein d’un hôpital ou bien d’une structure privée spécialisée.

Vous pouvez être amené à travailler soit au sein de l’industrie pharmaceutique ou bien dans des sociétés de service qui effectue les essais cliniques pour le compte d'une plus grande société industrielle, comme Biotrial à Rennes. En effet, Biotrial est un centre de recherche agréé par le Ministère de la Santé, qui participe activement à la mise au point de futurs médicaments, en conduisant des études de pharmacologie avec la participation de volontaires.

Dans une industrie, l'A.R.C. sera amené à travailler uniquement sur des médicaments concernant une spécialité médicale, la cancérologie par exemple alors que l'A.R.C. travaillant pour une société de service fera des essais sur des médicaments concernant plusieurs spécialités. L'A.R.C. exerce généralement en région parisienne, les grosses firmes pharmaceutiques y étant implantées. Les secteurs comme la cosmétique ou les médicaments vétérinaires recrutent aussi en province.
medicament6.jpg Votre diplôme de diététicienne est un atout que vous avez raison de valoriser dans votre lettre de motivation. Cela peut effectivement intéresser des organismes réalisant des études dans le domaine de la nutrition. Je vous invite à cibler davantage les entreprises susceptibles d’être intéressé par votre polyvalence et vos domaines de compétences.

Je vous souhaite bon courage dans votre démarche, et une pleine réussite.

mercredi 30 janvier 2008

Un Book de ses réalisations pour se différencier, une idée novatrice

Cher Ismael,

Se différencier des autres candidats lorsque nous sommes à la recherche d'un emploi ou bien d'une nouvelle opportunité de carrière ne se présente pas comme une chose facile. En effet, comment attirer l'attention ou sortir du lot parmi de nombreuses candidatures que reçoit le recruteur ? Comment lui donner envie de nous rencontrer ?

Vous avez eu une excellente et originale idée, qui est de concevoir un book de vos principales réalisations en tant que Chef de Produit ou Chargé Marketing. Entre autre, vous faites un bon lien entre ce qui est de vous « vendre » en réalisant ce produit. Le marketing représente aujourd'hui un secteur « tendu » où il y a très peu d'offres d'emploi et en parallèle de nombreux offreurs de compétences dans ce domaine. Votre Book reprend donc les dossiers que vous avez suivis, en rappelant le contexte de la mission, les résultats, ainsi que les actions « correctives » suggérées. Dans la description de vos missions, vous avez oublié d'indiquer les objectifs de celles ci, ainsi que les moyens matériels, humains et autres, dont vous aviez à votre disposition pour réussir. Par contre, je pense que 17 pages pour un Book est un peu trop long pour le recruteur, qui n'a pas le temps de le lire...sachez qu'il lit le CV en moyenne 30 secondes, alors si il reçoit un document de ce type, cela fait lourd à « digérer », à moins qu'il ait du temps pour le lire. Je vous invite à reprendre les mêmes idées, mais à le faire plus synthétique (sur 5 pages par exemple). Valoriser vos réalisations les plus pertinentes en les intégrants dans ce book, mais aussi en fonction du poste pour lequel vous postulez.
Le format powerpoint est adéquat à ce type de support, mais cela manque d'images ou d’animations ! C'est un document qui peut être visualisé en entretien si vous venez avec votre pc portable, et ce sera beaucoup plus « vivant » que de l'envoyer avec votre cv et lettre de motivation.

powerpoint_poisoning.jpg

Aussi, pourquoi ne mettez vous pas sur votre CV, le lien de votre Blog ! C'est un élément différenciateur parmi d'autres candidats que d'avoir crée son blog, et de plus qui est en rapport avec votre métier (le marketing), ce qui montre que vous êtes curieux de votre secteur, et ouvert d'esprit. Un blog vit que si on l'alimente sinon il perd de toute sa finalité et de son intérêt. Alors foncez !

Dernière chose sur votre lettre de motivation, je vous suggère d'enlever le « très » mentionnés à 2 reprises, dans le dernier paragraphe. Ceci a une connotation trop forte. Votre Cv est très bien tant sur le fond que sur la forme!! Vous pouvez ajouter la notion de mobilité si vous l'êtes.

Je vous souhaite une pleine réussite dans vos projets.

mardi 15 janvier 2008

Mon conseil à Ingrid, mettre en avant son expérience dans la gestion de projet

Chère Ingrid,

Vous recherchez un poste de Chef de projet fonctionnel dans l'informatique, et avez à ce titre acquis 7 ans d'expérience dans l'étude de faisabilité d'un projet, sa mise en place, sa gestion et ce jusqu'à son suivi. Je vous conseille de le valoriser en l'indiquant dans le titre de votre CV : par exemple (Chef de Projet en informatique, 7 ans d'expérience dans la gestion de projet).

Le chef de projet d'une société est celui qui assure l'interface entre les utilisateurs des produits, et ceux qui les conçois. Vous avez ainsi développé des qualités de communication, d'écoute afin de comprendre au mieux les besoins des clients, et d'y répondre, mais également de gestion pour assurer la mise en œuvre d'un projet de A à Z. Par ailleurs, votre expertise technique peut être davantage développé dans votre CV, en utilisant des mots clés.

France-Caen-ANPE-Chomeuse-1-2.jpg

Vous avez réalisé votre CV sur 2 pages, et il paraît un peu long et redondant. Soit vous laissez la partie domaine de compétences en la développant un peu plus, et en réduisant les diverses tâches que vous avez intégrées dans la partie expérience, ou soit vous enlevez la partie compétences, mais en laissant la partie expérience telle qu'elle. De plus, pour chaque projet mené, vous avez une mission, et des moyens (humains, matériels...) ainsi que des résultats chiffrés ou non. Pouvez-vous essayer de les indiquer ?

Concernant votre lettre, celle ci est synthétique, mais il manque une partie sur pourquoi vous vous intéressée à cette entreprise, et pourquoi vous souhaitez travailler au sein de celle ci. (la partie VOUS).

Vous êtes au début de vos recherches, pensez bien à cibler le marché, et les structures qui pourraient avoir besoin de vos services (banques, sociétés d'ingénierie en informatique....).

Je vous souhaite bon courage dans vos démarches,

mardi 18 décembre 2007

Mon conseil à Anne, la reconversion, un atout à valoriser

Chère Anne,

Assistante de Direction pendant 17 ans, vous avez par la suite souhaité vous orienter vers la communication en reprenant des études pour suivre une Licence professionnelle dans la communication. Votre souhait actuel est d'intégrer un service de communication dans une entreprise, ou une agence pour être chef de projet événementiel. Vous vous demandez si vos outils de communication (CV et lettre) sont adaptés à votre recherche.

Avant de parler de vos outils, je vous conseille de cibler le marché et la nature de l'offre de ce marché. Quelles structures recherchent des compétences dans la communication : entreprise, association, agence de communication? Leur secteur d'activité ? Pour quel type de mission ? Est ce pour de la communication interne, ou externe, ou bien les deux ? Le champ de compétences d'un assistant de communication est variable, il peut avoir en charge tous les aspects de la communication ou une partie. La communication externe a pour objectif d’accroître la notoriété de l’entreprise et d’accompagner les objectifs opérationnels, en utilisant divers moyens (relations presse, relations publiques, salons, publicité, création d’événements...). Dans certaines entreprises, un poste peut être dédié exclusivement à la communication externe : il s’agit en l’occurrence des métiers d’assistant relations publiques ou de chargé des relations extérieures. La communication interne quant à elle, contribue à une meilleure implication des salariés, en les informant sur la vie de l’entreprise (enquête d'opinions, journal interne...).
job_evaluation-noel.jpg Je vous suggère de pendre les annonces de recrutement où il y a des postes dans ce domaine à pourvoir, afin d'étudier les missions les plus souvent demandées, les qualités et compétences recherchées, le niveau d'expérience, et de formation. Cela permettra de vous positionner plus aisément, et de travailler vos outils de communication afin qu'ils soient adaptés. Recenser dans un tableau ce que demande le recruteur pour telle annonce, et de l'autre côté ce que VOUS, vous pouvez leur apporter, leur offrir en termes de compétences.
Les intitulés sur des postes en communication sont variés et les activités différentes entre ces postes. Lors de vos diverses expériences, et notamment votre dernier stage dans la communication, avez-vous ?
- conçu et mis en œuvre un plan de communication (choix des outils répondant aux objectifs définis au niveau stratégique dans un cadre budgétaire donné)
- créer des documents de présentation de l’entreprise destinés aux collaborateurs de l’entreprise ou à l’extérieur (rapport d’activité, brochures, livret d’accueil, journal interne, plaquettes promotionnelles, mise à jour d'un site internet, création d'un blog.)
- entretenu des relations avec la presse, médias... (rédiger des communiqués de presse, organiser des conférences sur des thèmes particuliers…)
- organiser des événements interne et externe (préparation, logistique, accueil...)



Vous avez développé lors de vos expériences des qualités et compétences recherchées pour intégrer un service de communication : un bon relationnel (pour donner une pertinence aux messages et se faire comprendre), des aptitudes rédactionnelles, de la diplomatie, de la créativité, de la rigueur (dans le recueil et l’exploitation des informations, leur restitution, le respect des délais et budgets, les briefings et réunions). Vous avez aussi une bonne connaissance des logiciels et c'est donc important de l'indiquer dans votre CV, ainsi que la maîtrise de l'anglais. D'ailleurs, avez-vous passé le TOEIC ? Il est intéressant d'indiquer au recruteur la note que vous avez eu à ce test, ce qui lui permettra de voir votre niveau.



Concernant vos CV : d'après votre expérience (17 ans en assistant de direction), il est préférable de garder le 2ème CV que vous m'avez transmis, celui par domaine de compétences. Il paraît plus clair, structuré, et moins répétitif que le premier. En regardant votre CV et vos expériences, il apparaît que vous avez plus un profil pour travailler dans l'événementiel (suite aux différents séminaires, réunions, conventions de prestige que vous avez organisez), et les relations publiques, ou les agences de conseil en communication. Vous avez développé des qualités de coordination pour tous ces événements, et de force de proposition afin de convaincre le déroulement du projet et de sa fiabilité. Je trouve votre CV complet, mais je pense que c'est votre lettre de motivation qu'il faut retravailler. Celle ci est trop longue, vous devez aller droit au but. Celle ci se construit en 3-4 paragraphes (VOUS : l'entreprise, JE, le candidat, et NOUS, le mariage entre l'entreprise et le candidat, ce que nous pouvons faire si on collabore ensemble). Il y a d'ailleurs un billet sur RecruteuretCandidats concernant la lettre de motivation, que je vous invite à regarder « Pour bien présenter votre candidature par écrit». Aussi, je vous invite à enlever ce paragraphe (" à l'ère du "tous communicants", au sein d'un marché.......) qui me semble trop bateau. Parler de l'entreprise !! Pourquoi vous intéresse-t-elle ?



En espérant vous avoir aidé, je vous souhaite une bonne continuation et réussite dans vos recherches.

Merci pour vos commentaires et réactions.

mercredi 5 décembre 2007

Jeune diplômé, ciblez le marché et valorisez vos stages.

Chère Sandra,

Vous êtes une jeune diplômée à la recherche d'un poste d'Ingénieur R&D en agroalimentaire, depuis Septembre, et vous vous posez des questions sur le fait que vous n'avez pas eu d'entretien. En moyenne, un jeune diplômé bac+5 trouve son 1er emploi au bout de 6 mois de recherche. Cela fait 3 mois que vous êtes en recherche de votre 1er job... Il est important pour vous de vous organiser et de cibler le marché afin de repérer les entreprises potentielles qui pourraient avoir besoin de vos services. A l’exemple des PME dans le secteur de l’agroalimentaire qui sont friandes de jeunes diplômés en R&D.
scientifique.png En tant que jeune diplômé, vous avez plusieurs moyens pour proposez vos services : les candidatures spontanées, annonces presse ou internet, l'annuaire des anciens de votre école et promotion, les salons, forums et salons emplois spécialisés dans votre fonction et votre secteur d'activité, la presse spécialisée afin de se tenir au courant du marché, du développement d'entreprises, de la sortie d'un nouveau produit..., et le réseau (anciens collègues, maître de stage, amis, famille, site de networking comme Viadéo...).

Vous ne devez pas vous mettre en position de demandeur d'emploi mais bien en tant qu'offreur de services et de compétences. Le jeune diplômé fera la différence grâce aux stages qu'il aura réalisés (ce sont des expériences professionnelles à valoriser !!) ainsi que par sa personnalité, ses capacités, et ses motivations. Pour construire au mieux votre CV, je vous conseille de vous poser deux questions : quels étaient mes objectifs ? Quels résultats ai-je obtenu ? Car au-delà des activités réalisées, il est important qu’en lisant le CV le recruteur puisse se faire une première idée des apports que le jeune diplômé est susceptible d’apporter à l’entreprise. Dans la lettre de motivation, il ne s’agit pas de répéter ce qui est présenté dans son CV : il faut resituer rapidement en quoi son expérience de stage est adéquate avec le poste visé, puis trouver éventuellement un élément qui souligne sa motivation : on peut choisir par exemple de mettre en avant une initiative que l’on a prise durant son stage.
Vous recherchez un emploi dans le secteur agroalimentaire, savez-vous que la Bretagne est la première région agricole et agroalimentaire française ? L'agroalimentaire se présente également comme le premier secteur industriel breton : 43 % des entreprises et plus du tiers des emplois industriels. Donner l'envie au recruteur de vous rencontrer en entretien, passe par des outils de communication efficace, clair, et synthétique : le CV et la lettre de motivation.

r_d.jpg
  • Concernant votre CV : donnez lui un titre, ce qui permet au recruteur de savoir quel poste vous souhaitez occupez, (par exemple : Ingénieur R&D Junior en Agroalimentaire). Ensuite, je pense que vous pouvez mieux réorganisez votre CV. Remplacez la partie diplômes par Formation. Qu'avez vous suivi comme cours lors de votre Master Pro spécialité agroalimentaire ...(mercatique, démarche qualité, HACCP, risques alimentaires, gestion de projet en agro, procédés industriels, veille concurrentielle..?.). Rassurez le recruteur en indiquant quelques matières suivies, car derrière un intitulé de formation, il ne sait pas forcément les connaissances que vous avez pu acquérir. Ce sont ces connaissances pratiques qui intéressent les recruteurs. Trop souvent, les jeunes diplômés ont tendance à être trop succincts quand ils présentent leurs stages dans leur CV, sans doute parce qu’ils ne savent pas bien identifier leurs compétences. Il vous faut donc plus détailler vos expériences de stage. Vous avez réalisé plusieurs stages que vous ne valorisez pas assez, et au cours desquelles vous avez développé des compétences techniques et scientifiques. Je vous conseille de mettre la mission que avez réalisez, et en dessous les tâches que vous avez effectués, toujours par des verbes d'action. Surtout, restez synthétique. Votre dernier stage en centre de recherche vous a t-il permis de travailler ?

- sur la technologie de produits, si oui lesquels,
- la formulation de recettes innovantes,
- l'optimisation de process,
- l'organisation et le suivi d'essais,
- le développement et l'industrialisation de matières, produits.....?

Votre CV aura donc un bloc Formation, un bloc expériences professionnelles, un bloc compétences informatiques et linguistiques, et enfin un dernier bloc loisirs.

  • Concernant votre lettre de motivation, en réponse à une annonce.

Une fois bien imprégné du besoin de l’entreprise et du poste, on peut se faire une représentation plus complète du profil et déterminer les éléments que l’on peut mettre en avant pour défendre sa candidature. L’objectif est de coller à la demande du recruteur qui veut trouver une personne répondant à ses besoins de missions et qui s’adaptera au contexte de l’entreprise. Décrypter le texte, les mots clés qui en ressortent, et catégorisez l’information relative à l’entreprise, au poste et au profil. En ce qui concerne l’entreprise, vous devez d’abord dégager les données factuelles de l’annonce. A vous ensuite de les compléter via son site Internet par exemple. Pour décrypter le poste décrit dans l’annonce, la comparaison d’annonces similaires vous aidera à mieux le cerner. Les questions à vous poser alors porteront sur les missions, les objectifs qu’on peut y rattacher, les activités dont elles sont constituées et les compétences (savoirs, savoir-faire, savoir être) qu’elles supposent. C’est une fois que vous aurez bien compris la réalité du poste que vous pourrez, éventuellement, mettre en avant des qualités de substitutions.

Une entreprise pourra miser sur un jeune diplômé avec peu d'expérience, pour son potentiel, le fait qu'il a bien compris l'enjeu, et les missions qui composent le poste. Adaptez votre lettre et CV en fonction de l'annonce à laquelle vous répondez, et "vendez" pourquoi vous pensez que le poste vous correspond, et que vous êtes en capacité de le tenir. L'innovation représente un avantage concurrentiel dans le secteur industriel... Démontrez en quoi vous intéresse la Recherche et Développement. A l’exemple, celle-ci a pour objectif de permettre à l'entreprise d'adapter en permanence ses produits ou ses process et d'en créer de nouveaux pour répondre aux besoins du marché.
argo.jpg Je vous invite à contacter le pôle de compétitivité VALORIAL (150 industriels, 70 000 emplois, 600 chercheurs et un réseau dense de centres de recherche et de transfert de technologie), recherche et innovation de l'aliment de demain. Maximiser les rencontres avec des professionnels du secteur, pour avoir des informations sur leur organisme, sur le développement d'un procédé, échanger avec lui sur votre CV, ....très bon moyen de vous faire connaître, et de dépasser la barrière d'un CV. Soyez curieuse !!

Merci pour vos réactions et commentaires.

jeudi 29 novembre 2007

JOB DATING : un principe novateur de mise en relation

Chers lecteurs,

Dans le cadre de la collaboration de Lucie WEIS, RecruteuretCandidats s’enrichit d’une nouvelle catégorie : « Les billets de Lucie ». L’occasion pour notre Experte R.H. de partager des idées, des expériences, des points de vue et d’entretenir avec les lecteurs du blog des échanges sur des sujets autres que le Conseil R.H. personnalisé que Lucie continue à prodiguer au sein de la plate-forme.

Au plaisir de vous lire.

Laurent RODRIGUEZ.

pd_job_interview_070428_ms.jpg



Vous avez peut être déjà entendu parler du "speed dating" qui se développe dans notre société facilitant les rencontres amoureuses, et bien voici le "job dating"!!...Calqué sur ce modèle, le job dating est devenu une pratique en vogue afin de mettre en relation les demandeurs d'emploi et les entreprises.

Quel est le principe ? Les entreprises vont à la rencontre de candidats qui ne leur ont pas transmis de CV au préalable. Ce sont les organisateurs de la manifestation qui ont sélectionnés des candidats en fonction du besoin définis par l'employeur.
Dring… Dring... Un coup de cloche résonne et c'est parti... Des entreprises vont rencontrer une dizaine de candidats pour une première prise de contact qui dure environ 10 minutes. Ceci ne ressemble pas à des entretiens de recrutements classiques, l'échange se fait naturellement, il y a moins de pression des deux côtés. Se concentrer sur la personnalité, les aptitudes, les motivations, l'échange direct presque informel, permet à chacun d'avoir sa chance d'une première rencontre (qui n'aurait pas forcément eu lieu, si le demandeur d'emploi avait envoyé un CV par courrier), en dépassant la barrière du CV et des éventuels préjugés du recruteur. Aussi, c'est l'occasion pour toute entreprise qui entreprend cette démarche, de présenter et faire connaître son activité, ses produits, ses métiers, ainsi que la politique Ressources Humaines. Ces brefs tête-à-tête pour séduire un employeur peuvent déboucher sur une rencontre ultérieure, et enfin un recrutement.

Les promoteurs de cette opérations sont les acteurs de l'emploi tels que l'ANPE, les missions locales, la Chambre de Commerce et d'Industrie, faisant appel à des entreprises afin qu'ils jouent leur rôle du développement du bassin d'emploi. Les candidats ont des statuts variés, ce qui fait la richesse de ces échanges : jeunes diplômés, séniors, personnes en difficultés d'insertion, et travailleurs handicapés. Le job dating, une rencontre conviviale, qui démystifie l'entretien, désamorce les craintes et les idées reçues.



Merci à ceux ou celles ayant vécues ou non cette expérience, d'apporter vos commentaires ou réactions.

- page 1 de 2